Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Face au coronavirus, les chefs d'entreprises mayennais en difficulté doivent oser demander de l'aide très tôt

-
Par , France Bleu Mayenne

La chambre de commerce et d'industrie de la Mayenne et la région Pays-de-la-Loire appellent les chefs d'entreprises mayennais à demander de l'aide dès qu'ils en ont besoin face au coronavirus.

La  CCI de la Mayenne , la région, l'État, demandent aux entreprises mayennaises d'anticiper les difficultés économiques face au coronavirus, et d'oser demander de l'aide.
La CCI de la Mayenne , la région, l'État, demandent aux entreprises mayennaises d'anticiper les difficultés économiques face au coronavirus, et d'oser demander de l'aide. © Radio France - Charlotte Coutard

Ce n'est pas toujours simple à faire pour les chefs d'entreprises, demander de l'aide quand les difficultés apparaissent. Mais il vaut mieux prévenir que guérir. C'était le message ce mercredi matin de la chambre de commerce et d'industrie de la Mayenne, de la région Pays-de-la-Loire, mais aussi des finances publiques et de la banque de France, à destination des chefs d'entreprises de la Mayenne. Il ne faut pas attendre d'être en grande difficulté à cause du coronavirus pour demander de l'aide. 

La Mayenne ne sera malheureusement pas épargnée

De nombreuses entreprises risquent d'être confrontées dans un premier temps à une baisse des ventes, puis à des problèmes d'approvisionnement de matières premières venues de Chine et d'Italie, voire à des problèmes de personnels si des mesures de confinement sont prises chez nous. 

Demain si vous avez 80% de vos effectifs touchés ou confinés, comment vous allez produire ?

"Personne ne va être épargné, aujourd'hui on ne sait pas à quoi on va faire face. Il y a des secteurs, événementiel, tourisme, l'hôtellerie-restauration, spectacles, où il y a des impacts immédiats. Après vous avez des industries, des entreprises par exemple qui travaillent avec la Chine ou l'Italie. Il y aura des entreprises qui ne pourront plus produire par manque de matières premières ou de composants. On peut presque aujourd'hui savoir qui va être impacté. Et puis il y a toutes les entreprises, et là personne ne sera épargné, demain si vous avez 80% de vos effectifs touchés ou confinés, comment vous allez produire. Un entrepreneur responsable fait un plan de continuité de l'activité, pour prévoir tout ce qui pourrait arriver et anticiper. Moins nous serons impactés par cette crise sanitaire en Mayenne, moins nous serons impactés économiquement", explique Patrice Deniau, le président de la CCI de la Mayenne.

Patrice Deniau, le président de la CCI de la Mayenne.

Des dispositifs existent pour aider les entreprises, mais il faut les activer avant d'être dans le rouge. Les entreprises peuvent demander : 

  • Un report et un étalement du paiement des charges, sociales et fiscales
  • Un délai de remboursement de crédit, 
  • Mettre en place du chômage partiel financé en partie par l'État, pas totalement

Sur les 10 000 entreprises en Mayenne, en moyenne comme partout en France, 90% sont des très petites entreprises, ce sont les plus en danger, et il faut éviter au maximum des faillites.

"Le moment est grave", poursuit Patrice Deniau, "oui nous avons énormément d'entreprises qui seront en défaillance. Si nous ne faisons rien, des entreprises vont disparaître. Cela veut dire des pertes d'emplois, des catastrophes humaines, des catastrophes financières"

Pour éviter cela les entreprises ne doivent donc pas attendre pour demander de l'aide, "l'État a mis en place un certain nombre de mesures, le chômage partiel, des reports d'échéances des créances, sociales et fiscales, mais toutes ces mesures n'ont d'intérêt que si les entreprises nous sollicitent avec anticipation", ajoute Alain Cuiec, le directeur départemental des finances publiques.

Reportage France Bleu Mayenne.

Qui dit difficultés économiques dit souvent souffrance psychologique, là aussi des dispositifs existent, comme l'association Apesa 53. "Après un signalement confidentiel, il est proposé au chef d'entreprise un accompagnement par une cellule ou un psychologue qui dispensera 4 à 5 séances d'accompagnement. Apesa 53 a été créée il y a 3 ans, et nous traitons en Mayenne entre 20 et 25 cas par an", détaille Blaise Zago, le président du centre d'information et de prévention pour les entreprises en difficulté.

On se met tous autour de la table, on discute pour trouver des solutions, notamment pour les besoins de trésorerie

Et le directeur départemental de la banque de France assure que les banques feront preuve de bienveillance, avec la possibilité d'étaler les remboursement de crédits, et d'accorder des prêts supplémentaires. "À partir du moment où on a les signes précurseurs, il faut réagir vite, nous avertir, nous interpeller, on se met tous autour de la table, on discute pour trouver des solutions, notamment pour les besoins de trésorerie", explique Jean-Marc Oltra.

La région Pays de la Loire, par la voix de Samia Soultani, vice-présidente du conseil régional en charge du soutien aux entreprises, rappelle que la région verse des subventions aux entreprises, peut apporter sa garantie pour des prêts, et que l'enveloppe dédiée sera plus importante en 2020 si besoin pour soutenir les entreprises en difficulté. Par ailleurs à la CCI il existe deux postes de développeurs économiques, deux experts, deux conseillers pour les chefs d'entreprises. 

Un numéro vert à retenir, celui mis en place par le conseil régional, le 0800 100 200.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu