Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

Face au problème des lits froids, une start-up propose de rénover les résidences secondaires en station

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Plutôt que de construire du neuf encore et encore, Face-B, une société chambérienne, propose de rénover les résidences secondaires en station.

Exemple d'un intérieur refait par Face B au sein d'une résidence secondaire
Exemple d'un intérieur refait par Face B au sein d'une résidence secondaire - Face B

Face B, c'est le nom d'une start-up basée à Chambéry. Le concept : une plateforme en ligne qui propose de rénover les résidences secondaires. L'idée est de résoudre le problème des lits froids, ces hébergements inoccupés, qui restent vacants pendant plusieurs mois et qui ont souvent besoin d'un coup de neuf. La société vient de gagner un prix de l'innovation touristique durable. Thomas Montgrandi en est son fondateur. 

France Bleu Pays de Savoie - Pouvez-vous d'abord nous rappeler ce qu'est la problématique des lits froids dans les stations ?

Thomas Montgrandi - Les lits froids sont des lits non-occupés la plupart du temps. Ils sont très peu mis en location, soit parce que le propriétaire ne souhaite pas le faire, soit parce qu'ils sont dans un état vieillissant et plus en phase avec les attentes des vacanciers.

Donc c'est pour répondre à ce problème que vous avez décidé de vous lancer sur ce créneau de la rénovation des résidences secondaires, notamment en montagne ?

Exactement. La problématique des lits froids se constatent énormément dans les stations de ski. On est obligé de construire de nouvelles résidences, de nouveaux hôtels pour maintenir l'attractivité de ces destinations, dans des environnements qui sont sensibles. L'objectif est de proposer une solution aux propriétaires pour les inciter à rénover et à remettre leur bien en location.

En deux ans vous avez déjà rénové 17 appartements, que proposez-vous comme service précisément ? Vous faites tout : rénovation à la décoration ?

En fait la vraie problématique pour un propriétaire qui souhaite remettre en location, c'est de gérer la rénovation du début à la fin. Donc on lui propose ce service clé en main. Ça commence par un état des lieux, puis il choisit une ambiance de décoration. Ça lui évite d'avoir des frais de décorateur. Une fois que le devis est établi, on intervient sur l'inter-saison. Donc là la prochaine vague commencera en septembre et doit être fini fin novembre au plus tard.

Vous avez des partenariats avec des stations de ski ?

On en a plusieurs. Il y en a un premier qui s'est fait avec Arc 1950. Et là on vient d'en signer un plus global avec la communauté de communes de Maurienne-Galibier qui regroupe les territoires de vallée et les stations comme Valmenier. L'objectif est d'avoir un impact complémentaire par rapport aux politiques qui ont déjà été menées pour donner un outil aux propriétaires et les aider à rénover.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess