Économie – Social

Fagor Brandt : les deux sites vendéens en passe d'être partiellement sauvés

Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan lundi 14 avril 2014 à 18:19

Le logo FagorBrandt sur une de ses usines
Le logo FagorBrandt sur une de ses usines © Joël Philippn / Le Progès / Maxppp

Un soulagement partiel pour les 440 salariés des deux sites qui accueillent Fagor Brandt, en Vendée. Un accord a été trouvé ce lundi entre Cevital, principal repreneur algérien, et deux entreprises locales : S20 Industries et Variance technologie. Ces deux entreprises deviendront sous-traitantes. Après ces discussions, près de 220 emplois seraient sauvegardés.

Le tribunal de commerce de Nanterre rendra sa décision ce mardi sur l'avenir de Fagor Brandt mais dès lundi, les représentants syndicaux ont fait savoir qu'un accord avait été trouvé avec Cevital, principal repreneur algérien. Avec cette offre de reprise, qui doit être validée par le tribunal, au moins 1.200 emplois sur 1.800 seraient sauvés.

En Vendée, où Fagor Brandt emploie 440 salariés, l'accord concernait également deux entreprises locales, S20 Industries et Variance technologie. Ces deux sociétés deviendront sous-traitantes, et près de 220 emplois seraient sauvegardés en Vendée : 53 à Aizenay et 170 à La Roche-sur-Yon.  

 

Partager sur :