Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faible mobilisation à Metz contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La CGT et FSU-Solidaires ont réussi à réunir entre 210 et 300 manifestants ce mardi. Alors que le projet de loi sur les retraites était adopté dans l’après-midi en première lecture à l’Assemblée Nationale.

Manifestation contre la réforme des retraites à Metz, le 15 octobre 2013
Manifestation contre la réforme des retraites à Metz, le 15 octobre 2013 © Radio France - Oanna Favennec

« C’est désespérant ! », s’emporte Dominique, qui travaille dans le social à Longwy. « Alors que personne ne vienne se plaindre, puisque finalement tout va bien !  » Ce mardi après midi, le cortège partant de la place Mazelle de Metz était bien clairsemé. Dix fois moins fourni qu’il y a un mois , le 10 septembre, avant la présentation du projet de réforme en conseil des ministres.

 Division syndicale

Les syndicats voulaient pourtant continuer à mettre la pression sur le gouvernement. Mais Force Ouvrière a décidé d’appeler à manifester à Paris. La division syndicale a joué dans cette faible participation . Denis Pesc, le secrétaire général de l’union départementale CGT le reconnaît : «  C’est déjà dur quand tous les syndicats sont sur la même position, alors quand ils sont divisés, c’est encore plus dur de mobiliser.  »

Manif retraites SON

Pourtant, il y avait de quoi descendre dans la rue, pour ceux qui sont venus. Ce retraité de la chimie de Carling, à St Avold, est d’autant plus déçu qu’il attendait autre chose d’un gouvernement de gauche : « Pour certains, on avait quand même quelques espoirs, avec ce nouveau gouvernement. On les considère comme des traitres. Même Sarkozy ne nous a pas fait ça !  »

Le projet de loi, qui prévoit l'allongement de la durée de cotisation à 43 ans, et l'instauration d'un compte pénibilité a été voté de justesse par les députés, par 270 voix contre 249. La CGT compte continuer à faire entendre son désaccord sur ce texte. Aucune date n’est encore fixée pour une prochaine manifestation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess