Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Faire ou refaire son permis en ligne peut coûter plus cher

mercredi 8 novembre 2017 à 5:34 Par Mélodie Pépin, France Bleu

Depuis lundi 6 octobre, plus besoin d'aller en préfecture, pour faire ou refaire son permis, tout se passe sur internet. Mais ce n'est pas si simple et ça peut même coûter plus cher qu’avant.

Renouveler son permis de conduire se fait désormais sur internet.
Renouveler son permis de conduire se fait désormais sur internet. © Maxppp - Pierre HECKLER

Pour comprendre, il faut tester le site du ministère ants.gouv.fr. Par exemple, vous avez perdu votre permis, et vous voulez en refaire un. Après avoir créé un compte personnel, vous débutez la procédure.

15 euros pour une photo d’identité numérique

Jusqu'à l'étape 3, pas de problème particulier, à la 4 ça se corse (et il y en a 8 !), on vous demande de vous munir d’un code photo d’identité numérique. Pour ce faire, vous devez vous rendre dans chez un photographe agréé, et payer 15 euros la photo numérique contre 9 euros en moyenne pour quatre photos d’identité traditionnelles. La photo numérique est directement envoyée à la préfecture, le photographe vous remet alors un code à entrer sur le site internet. Vous pouvez aussi utilisez une photo d’identité papier, mais il faudra , dans ce cas, imprimer un formulaire, coller la photo, et l’envoyer par la poste à la préfecture.

Une fois le code entrée, nous voici à l’étape 6 qui propose de payer un timbre fiscal de 25 euros (obligatoire en cas de perte ou de vol), sauf qu’il y a un bug, impossible de poursuivre l’achat et de finaliser la demande. La procédure échoue, et devinez quoi ? Si vous recommencez, il faut payer de nouveau une photo numérique, le code n’est valable qu’une seule fois.

Vous commencez à en avoir marre ? Appelons alors le numéro affiché (surtaxé bien sur) qui nous dit de nous rendre en préfecture où des ordinateurs, des scanners et des imprimantes sont mis à disposition : les fameux points numériques qui remplacent les accueils au guichet.

Faites le bilan, si vous ajoutez le déplacement en préfecture, la facture pour renouveler un permis perdu peut très vite dépasser les 40 euros.

Cartes grises en ligne, attention aux sites payants

Depuis lundi, les cartes grises aussi se font désormais exclusivement sur internet, ce qui était une option jusqu’à présent. Le service est gratuit si vous le faites vous-même sur le site officiel. Mais quand vous taper "carte grise" sur internet, vous tombez le plus souvent sur de nombreux sites payants (entre 20 et 30 euros) à l’allure officielle, se disant agréés par l’Etat, qui proposent de refaire votre carte grise en quelques clics. Il faut donc vérifier que le site se termine par gouv.fr si vous ne voulez pas payer le service.

Consulter le solde de ses points

Le site du ministère a toutefois d’autres avantages. Désormais, toutes les démarches sont rassemblées (carte grise, passeports, permis de conduire) et vous pouvez aussi connaitre le solde de vos points. Plus besoin de faire un courrier à la préfecture pour avoir des codes d'accès, il suffit juste de rentrer sa plaque d'immatriculation et cette fois-ci, pas de bug, le solde des points s’affiche.

Reste que ces procédures en ligne sont accessibles uniquement pour ceux qui ont internet et maîtrisent des manipulations comme ajouter des pièces jointes, préalablement scannées ou photographiées. Or, en France 15% de la population n’a pas accès à internet, soit 10 millions d’habitants.