Économie – Social

Faites-vous confiance à votre maire pour sauver votre emploi?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace vendredi 14 février 2014 à 11:17

STRACEL grève
STRACEL grève © Maxppp

L'emploi fait partie des préoccupations principales des Français pour les municipales avec les impôts locaux, mais aussi le cadre de vie et la sécurité.

Retrouver l'interview en intégralité de Jacques Bigot, président de la CUS

Retrouver l'interview en intégralité d'Yves Bernauer, ancien délégué syndical FO chez Stracel

Les sondages se succèdent sur les enjeux des municipales, et l'emploi reste en bonne place dans les préoccupations des Français. En décembre dernier, il arrivait en 3ème position derrière les impôts locaux et la sécurité dans un sondage OpinionWay pour le Figaro. En janvier, un sondage Ifop montrait un léger recul de cette préoccupation derrière le cadre de vie.

Pas de pouvoir réel des maires pour la sauvegarde des emplois

Mais quand la situation devient critique en matière d'emploi, les citoyens se tournent vers leur maire. Il participe souvent aux mobilisations en cas de reprise ou de fermeture d'entreprise. Et les électeurs attendent des résultats.

Pourtant, les communes n'ont pas de pouvoirs réels en la matière, si ce n'est de se mobiliser et de plaider la cause des salariés auprès des dirigeants d'entreprises ou d'éventuels repreneurs."Nous n'avons pas de poids sur la stratégie des entreprises" , souligne Jacques Bigot, président socialiste de la communauté urbaine de Strasbourg et maire d'Illkirch.

"Rien ne peut empêcher un groupe industriel de fermer un site"

Même son de cloche de la part d'Yves Bernauer. Il était délégué Force Ouvrière chez Stracel au Port du Rhin à Strasbourg au moment où UPM a annoncé qu'il ne voulait pas maintenir le site. "Nous avons même rencontré François Hollande, il était candidat à ce moment là. Il nous a promis une loi, mais elle est vidée de tout contenu (la loi Florange)" , s'indigne Yves Bernauer. "Quand un grand groupe industriel décide de fermer un site, rien ne peut l'en empêcher. Le rôle des élus est un rôle a posteriori, pour trouver un repreneur."

A moyen et à long terme, les élus locaux peuvent toutefois développer l'attractivité de leur commune, entre autres à travers l'aménagement du territoire. "Localement, nous pouvons aussi travailler sur l'orientation tout au long de la vie" , propose Jacques Bigot. "Certaines situations deviennent dramatiques dans nos communes."

Partager sur :