Économie – Social

Family Village et centre-ville de Limoges sont-ils vraiment concurrents ?

Par Julien Balidas, France Bleu Limousin dimanche 18 décembre 2016 à 15:11

Le Family Village a vu le jour en 2010 en zone nord de Limoges.
Le Family Village a vu le jour en 2010 en zone nord de Limoges. © Radio France - Julien Balidas

A quelques jours de Noël, les magasins sont noirs de monde. En centre-ville, comme à Family Village. Qui s'en sort le mieux ?

Dans les rues du centre-ville, entre les producteurs place de la Motte et le marché de Noël place de la République, les commerçants semblent y trouver leur bonheur.

"Ils ont mis le paquet en centre-ville"

Margaux, par exemple, vendeuse chez Lolita dans la rue Adrien Dubouché : "Je suis vraiment contente. Ils ont mis le paquet pour les fêtes niveau décoration. Et nous commerçants on s'efforce à faire de jolies vitrines. Par rapport à l'année dernière, c'est du +20% sur le chiffre d'affaires. D'habitude, cette rue bouge moins. Là je fais aussi bien que ma collègue qui est rue du consulat."

Un peu plus bas dans le centre-ville, la piétonnisation de la rue Jean Jaurès est appréciée. Par Virginie, la gérante du magasin Attitude par exemple : "Les décors sont vraiment sympas. La rue sans voiture c'est bénéfique mais il faut que les gens prennent l'habitude de marcher maintenant." Petit inconvénient : "la non-gratuité des places de parking autour. Là Family Village a un avantage."

A Family Village "chaque année les chiffres sont meilleurs"

Direction Family Village au nord de Limoges justement. Laurent Louis, le directeur du magasin Ambiance et styles prévient : "d'ici une heure ou deux, il n'y aura plus de places pour se garer." Il y a pourtant plus de 1 000 stationnements possibles à Family Village. Là aussi donc, il y a du monde. Serge Normand, le chef des ventes du magasin But confirme : "L'année dernière était exceptionnelle, cette année c'est encore meilleur. On a quand même remarqué que le panier moyen était plus faible. Les gens préfèrent se faire beaucoup de petits cadeaux plutôt que d'en acheter un gros."

Alors, concurrence ou pas ? Laurent Louis a son avis : "Ce sont deux produits très différents. Au Family Village, on vient pour de gros produits et on a besoin des parkings. En ville ce n'est pas pareil. On y va beaucoup pour le textile. On n'est pas concurrents, mais confrères. D'ailleurs, quand des clients cherchent quelque chose que l'on n'a pas ici, on les envoie en centre-ville."