Économie – Social

Faut-il imposer les médicaments génériques?

Par Aurélie Locquet, France Bleu Alsace mardi 24 mars 2015 à 11:05

Médicament génériques
Médicament génériques © ursule - Fotolia.com

Le gouvernement présente ce mardi un plan pour "lever les derniers freins à l'usage des médicaments génériques pour toutes les situations où cet usage est possible." Vous réagissez...

L'Alsace ne fait pas partie des bons élèves en ce qui concerne l'utilisation des médicaments génériques. Selon la caisse primaire d'assurance maladie, le taux de substitution est d'un peu moins de 80% (pour 100 médicaments prescrits avec la possibilité de substituer un générique, c'est effectif dans 80 cas).

Avec son plan triennal, le gouvernement espère faire 350 millions d'euros d'économies supplémentaires. Pour y parvenir, des rémunérations supplémentaires devraient être accordées aux médecins et aux pharmaciens pour les inciter à prescrire et à délivrer des génériques plutôt que des originaux. La gamme des génériques proposés devrait aussi être élargie.

Certains représentants de médecins ont refusé de signer cette charte. Claude Bronner, président de l'union syndicale des médecins généralistes estime que les campagnes menées par le gouvernement sont contre-productives. "C'est de la propagande, il faut arrêter de prétendre que c'est exactement la même chose. Le conditionnement par exemple est différent, et il compte dans le traitement."

invite 7h15 bronner

Autre autre son de cloche au Conseil d’Administration du Régime local d’assurance maladie d’Alsace Moselle, son président, Daniel Lorthiois rappelle que "le généraliste a les mêmes qualités que les autres médicaments, et que les économies réalisées permettent de payer d'autres médicaments plus chers. C'est une question d'accès aux soins."

Claude Bronner - MF5 STUDIO

 

Partager sur :