Économie – Social

Faut-il obliger les supermarchés à donner aux associations ?

Par Géraldine Houdayer, France Bleu Bourgogne mercredi 22 avril 2015 à 15:56

A Dijon, les bénévoles du secours populaire distribuent des colis alimentaires pour 750 familles
A Dijon, les bénévoles du secours populaire distribuent des colis alimentaires pour 750 familles © Radio France

Le gouvernement pourrait obliger les supermarchés à donner leurs invendus aux associations caritatives. Il pourrait aussi leur interdire de verser de l'eau de javel dans leurs poubelles.

Le gouvernement devrait bientôt proposer une loi pour forcer les grandes surfaces à donner leurs produits périmés ou leurs légumes abîmés aux associations. Le but, c'est d'en finir avec le gaspillage dans la grande distribution.

En finir avec ces tonnes de légumes moches, mais encore bons qui s'entassent dans les bennes des supermarchés. Ces kilos de paquets de riz, dont la date d'utilisation optimale est dépassée, mais qui sont encore bons "C'est un scandale éthique et une question de pouvoir d'achat" , dit le député socialiste Guillaume Garot. L'ancien ministre délégué à l'Agro-alimentaire vient de présente un rapport anti-gaspillage au gouvernement. Le Sénat, lui, vient de voter un amendement à la loi Macron qui va dans le même sens. 

"C'est un scandale éthique et une question de pouvoir d'achat"

Guillaume Garot, député socialiste et ancien inistre à l'Agro-alimentaire 

La loi pourrait aussi interdire aux supermarchés de verser de l'eau de javel dans leurs poubelles. Pourtant, les supermarchés donnent déjà aux associations : la Banque alimentaire de Côte-d'Or récolte déjà 500 tonnes de denrées auprès des supermarchés chaque année. C'est la moitié de son stock alimentaire. Mais son président révèle que certains supermarchés du département refusent toujours de donner leurs invendus. Alors que ces dons permettent aux grandes surfaces de défiscaliser 60 % de la valeur des produits. Certains magasins continuent même à verser de l'eau de javel dans leurs poubelles pour que personne ne vienne glaner les produits encore consommables, même si la date de péremption est un peu dépassée. 


► La question du jour : faut-il obliger les supermarchés à donner leurs invendus aux associations ? Donnez nous votre avis au 03 80 42 15 15, sur notre page Facebook et .► À 7h50, le président de la Banque alimentaire de Côte-d'Or, Gérard Laborier, est l'invité de France Bleu Bourgogne.

 

SONDAGE ****