Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Faut-il porter un masque anti-Covid en salle blanche ?

-
Par , France Bleu Isère

Le protocole du ministère du travail oblige les salariés à porter un masque dans les salles blanches des entreprises électroniques bien que l'air y soit renouvelé toutes les sept secondes.

Une salle blanche chez STMicroelectronics
Une salle blanche chez STMicroelectronics © Maxppp - Lisa Marcelja

Chez STMicroelectronics à Crolles, (Isère) c'est la CGT qui a manifesté son étonnement, la semaine dernière. Le syndicat proteste contre l'obligation de porter des masques en salle blanche qui entre en vigueur ce mardi matin. La direction de l'entreprise se conforme au protocole du Ministère du Travail mis à jour le 31 août 2020 qui s’applique à l’ensemble des entreprises en France. L'entreprise va faire une demande de dérogation auprès de l'administration au motif que le dispositif de filtration de l'air dans les salles blanches est beaucoup plus efficace qu'un masque.   

Depuis le confinement en mars, l'obligation du masque était valable sur tous les sites de l'entreprise sauf en salle blanche. L'entreprise applique un consigne gouvernementale, alors que les conditions sanitaires en salle blanche sont nettement plus performantes qu'un masque afin d'éviter à tout prix que des impuretés se posent sur les pièces électroniques qui entrent dans la composition, notamment, des téléphones portables. 

Selon la CGT cette mesure concerne 2.000 salariés.  Une salle blanche est dépressurisée et selon  David Majewski, représentant CGT à Crolles, porter un masque n'apporte aucune efficacité contre le Covid-19 et complique la vie des salariés.

David Majewski

L'air est renouvelé toutes les sept secondes

Chez STMicroelectronics, dans les salles blanches où travaillent sept jours sur sept, 24 heures sur 24, environ 2.000 salariés, l'air est renouvelé toutes les sept secondes. Avant d'entrer dans la pièce, les techniciens enfilent une combinaison, une cagoule, un masque et des gants et passent ensuite dans une douche à air  qui enlève toutes les impuretés. C'est ainsi depuis de très nombreuses années pour un bon fonctionnement des pièces électroniques que fabrique ST Microelectronics pour, notamment, les téléphones portables.  Et qui peut le plus, peut le moins, rajouter un masque n'apporte rien de plus dans la prévention du Covid-19.  De son coté l'entreprise a réagi par un communiqué pour dire qu'elle se conforme au protocole du ministère, mais qu'elle demande une dérogation, parce que ST a une longue expérience de l'infiniment propre, et que le virus n'a aucun risque de passer d'un salarié à l'autre dans une salle blanche.

Le reportage

Le communiqué de STMicroelectronics

" Depuis le début de l’épidémie de Covid-19,  ST a mis en place de nombreuses mesures pour assurer la protection de ses salariés. Prenant en compte l’évolution de la situation sanitaire en France ainsi que les mesures gouvernementales annoncées en août, ST avait déjà anticipé le port du masque, qui était obligatoire sur tous ses sites depuis le début du déconfinement dans les zones collectives, et qui était redevenu obligatoire depuis le 25 août à tous les postes de travail. 

Le  protocole du Ministère du Travail a été mis à jour le 31 août 2020 et s’applique à l’ensemble des entreprises en France. De ce fait, en application stricte de celui-ci, le port du masque devient donc obligatoire en salle blanche. Le masque devra être porté sous la cagoule pour respecter les contraintes de propreté des salles. Cette mesure a été présentée aux représentants du personnel.

La fréquence de renouvellement de l’air, la filtration de l’air de très haut niveau et le flux laminaire en salle blanche ont été des barrières efficaces depuis le début de la crise du Covid-19 dans nos ateliers. Aussi la Direction de ST France a effectué une demande de dérogation au port du masque en salle blanche auprès de l’Administration française qui tient compte des conditions de travail spécifiques à notre industrie. En cas de réponse positive, la règle du port du masque en salle blanche pourra être revue."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess