Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le retour sur info de France Bleu Belfort Montbéliard

FC Sochaux : "un manque terrible" après six mois de huis clos à Bonal

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Depuis six mois, le FCSM joue tous ses matches à huis clos en raison de la crise sanitaire. Une absence de public qui fera perdre environ un million d'euros au club. Ses abonnés devraient être remboursés mais cela n'effacera pas leur frustration d'être privés de stade.

 Le stade Bonal aura accueilli 15 rencontres à huis clos depuis octobre 2020, et seulement quatre matches avec 5 mille spectateurs maximum
Le stade Bonal aura accueilli 15 rencontres à huis clos depuis octobre 2020, et seulement quatre matches avec 5 mille spectateurs maximum © Radio France - Hervé Blanchard

La fin de saison approche pour Sochaux. Plus que trois matches dont le dernier de la saison dans deux semaines à Bonal contre Auxerre pour clore un championnat de Ligue 2 quasiment entièrement disputé à huis clos en raison de la crise sanitaire. Depuis six mois donc des stades vides, soit 15 matches en tout à Bonal ! Pour le FCSM, cela devrait représenter une perte d'environ 1 million d'euros. Le club devrait néanmoins rembourser ses quelque 2 400 abonnés, et dédommager ses partenaires.

"Le stade Bonal me manque terriblement" - Jean-Régis, supporteur du FCSM

Jean-Régis est un fidèle supporteur du FCSM. En un an, il a n'a vu que quatre matches des jaune et bleu à Bonal d'août à octobre avant le reconfinement (Troyes, Rodez, Chambly et Amiens avec cinq mille spectateurs maximum). Il aura raté en tout 20 matches depuis mars 2020 (en ajoutant les cinq rencontres non disputées lors de l'arrêt de la saison dernière au moment du confinement) "Ça manque terriblement, l'ambiance, les copains, d'encourager l'équipe, d'aller au resto après pour refaire le match" témoigne l'un des 2 400 abonnés sochaliens qui "dès qu'il est sur Montbéliard en profite pour passer voir le stade."

Des partenaires toujours fidèles

Du côté des prestataires, tous ces matches à huis clos ont évidemment un fort impact sur leur activités. On pense notamment à la restauration, aux buvettes. Ou encore à la sécurité et à l'accueil. Ça, c'est l'affaire de Gabriel Rocchi, patron du groupe SMG pour qui cette année sans public à Bonal constitue un réel manque à gagner "Je ne fais travailler que 7 personnes sur 180, soit une perte de 200 mille euros minimum de mon chiffre d'affaires". Gabriel Rocchi est également partenaire du FCSM depuis 10 ans. Mais, même en pleine crise sanitaire, il reste fidèle au club "On trouve des terrains d'entente, je ne suis pas partenaire avec le même montant que je donnerais en temps normal évidemment, mais si vous me demandez si je serai encore partenaire du club la saison prochaine, je vous réponds oui" comme les quelque 200 partenaires du FCSM dont 10% sont quand même renouvelés chaque saison.

Des abonnés remboursés

Des partenaires qui devraient être dédommagés au cas pas cas alors que les abonnés seront eux entièrement remboursés "On considère que les abonnés du FCSM sont une clientèle très fidèle donc je considère qu'on ne prend pas de risque en soldant l'ensemble des 15 matches de la saison à huis clos, et en repartant la saison prochaine comme les autres années" confie Samuel Laurent, le directeur général exécutif sochalien "Les abonnés devraient être prévenus après le dernier match contre Auxerre, on doit mettre en place une procédure très sécurisée pour les rembourser" ajoute le patron du FCSM. Pour Jean-Régis, c'est une bonne nouvelle "Oui, ça me paraît logique d'être remboursé, et surtout, ça me motive encore plus de retourner au stade la saison prochaine, le FCSM, je ne peux pas m'en passer, c'est un peu comme ma maîtresse (sic) !"... Pour retrouver .... (au moins) l'ambiance du stade Bonal, Jean-Régis et tous les supporteurs de Sochaux devront certainement attendre la saison prochaine puisque la réouverture des stades au public est prévue au 19 mai. Soit juste après le dernier match contre Auxerre, à moins que le FCSM n'arrache sa place pour les barrages d'accession en Ligue 1.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess