Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

FCSM : les propriétaires chinois n'ont plus la cote

jeudi 28 juillet 2016 à 18:54 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

C'est dans un contexte d'incertitudes sur l’avenir de son propriétaire chinois que Sochaux va entamer une nouvelle saison de Ligue 2 ce vendredi à Troyes. Accusé de fraude, Tech Pro Technology, maison mère de Ledus, a vu son action dégringoler à la bourse de Hong Kong.

Wing Sang Li, le patron de Ledus propriétaire du FCSM, dément les accusations du rapport Glaucus
Wing Sang Li, le patron de Ledus propriétaire du FCSM, dément les accusations du rapport Glaucus © Radio France

Sochaux, France

Alors que le FCSM entame ce vendredi une troisième saison d’affilée en Ligue 2, les révélations de l'agence américaine Bloomberg ont jeté le trouble. Spécialisée dans les marchés financiers, elle a fait état de la chute vertigineuse de l’action Tech Pro Technology, maison mère de Ledus, propriétaire du FC Sochaux. En une seule séance cette semaine, elle a perdu 91% à la bourse de Hong Kong.

Des accusations de fraude

Ce qui a déclenché ce véritable "krach", c'est le rapport d'un lanceur d'alerte réputé dans le milieu financier : le cabinet Glaucus Research accuse le propriétaire du FCSM de fraude. Basé en Californie, son travail est de lutter contre la corruption et les arnaques financières. Le rapport d'une trentaine de pages est édifiant._ "Nous pensons que Tech Pro Technology est une fraude évidente et que la valeur de son action est égale à zéro" _indiquent ses experts.

De la manipulation financière ?

Ce sont les pratiques de la maison mère de Ledus qui sont montrés du doigt. Le rapport évoque des bénéfices surestimés et des prix d’achat d'acquisitions gonflés. Dans un communiqué, Ledus a répondu aux attaques. Pour le propriétaire chinois du FCSM, "ce rapport est incomplet et ne retranscrit aucune réalité". Pas sûr que cela rassure les supporters sochaliens qui avaient, en janvier dernier, rédigé une motion de défiance à l'encontre de la nouvelle direction.

Le président du site internet planetesochaux.com s'est souvent interrogé sur la crédibilité des nouveaux propriétaires chinois du FCSM. Il n'est malheureusement pas surpris par ces nouvelles révélations mais se montre encore plus inquiet « Est-ce que cela va déboucher sur une faillite de Tech Pro Technology ? Suite à ces déboires, la maison mère de Ledus va-t-elle pouvoir rester propriétaire du FC Sochaux ? » questionne Fabrice Lefèbvre.

Fabrice Lefèbvre du site planetesochaux.com pas surpris par les révélations du rapport Glaucus

Le président de planetesochaux.com estime qu’il y a suffisamment d’argent au niveau du fond de roulement pour pouvoir continuer un an mais que la revente du club est une possibilité qu’on ne peut pas exclure.

Karine Hirn qui dirige la société East Capital qui gère des portefeuilles d'actions à la Bourse de Hong Kong va dans le même sens. Selon elle, ce rapport ne fait que renforcer la mauvaise réputation de Tech Pro Technology. « C’est une société qui est dans la ligne de mire des gens qui sont sur la bourse. Ca inquiète beaucoup les investisseurs qui préfèrent en sortir le plus vite possible. Ce rapport, c’est le clou dans le cercueil. Si la société ne se sort pas de cette situation, elle sera peut-être obligé de revendre les actifs qui ont une valeur comme le FC Sochaux » indique cette spécialiste des marchés financiers

Une troisième saison consécutive en Ligue 2

C'est donc avec une certaine agitation en coulisse que l’équipe première va entamer une nouvelle saison de Ligue 2 ce soir, la 3ème d'affilée depuis la redescente en 2014. Les footballeurs sochaliens se déplacent à Troyes, équipe reléguée de Ligue Un et qui devrait jouer les premiers rôles.

Johan Ramaré le capitaine du FCSM veut d'abord réussir le début de saison - Radio France
Johan Ramaré le capitaine du FCSM veut d'abord réussir le début de saison © Radio France - Nicolas Wilhelm

Pour le milieu de terrain Johan Ramaré, on ne parle pas d'objectif de montée. « L'important c’est surtout de bien démarrer le championnat. Les cinq premiers matchs sont capitaux » explique le capitaine des jaune et bleu.

Cartier en mode Guy Roux

La saison passée, le FCSM avait assuré son maintien lors de l'ultime journée. L'entraîneur Albert Cartier ne l’a pas oublié au moment de fixer la feuille de route de la nouvelle saison. «Se maintenir c'est déjà un objectif, ce n'est pas de la  modestie. Je ne dis pas que nos supporters ne doivent pas avoir de l'ambition en nous disant faut aller plus haut, vous devez y croire. Moi, j'aime ces discours là mais ce sont mes joueurs qui ont les réponses. Comment ? Dans la capacité à supporter la charge de travail" explique le coach sochalien.

"On est encore en reconstruction !", Albert Cartier l'entraîneur du FCSM

Albert Cartier a convoqué seize joueurs pour ce premier rendez-vous de la saison. Champions d'Europe des moins de 19 ans avec les bleuets, Fuchs et Thuram sont dans le groupe mais pas Onguené fatigué par la répétition des matchs. Gibaud est suspendu et Karanovic (nouvelle recrue) pas encore prêt.

Troyes-Sochaux est un match à vivre ce vendredi soir sur France Bleu Belfort Montbéliard et France Bleu Besançon à partir de 19h45 pour un coup d’envoi à 20h.