Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fenwal au coeur de la lutte contre le covid-19

-
Par , France Bleu Berry

Le site de Fenwal à la Châtre produit des kits médicaux qui sont utilisés dans le cadre d'essais thérapeutiques menés dans plusieurs pays d'Europe notamment.

L'entreprise Fenwal est installée à Lacs près de la Châtre
L'entreprise Fenwal est installée à Lacs près de la Châtre © Radio France - Gaëlle Fontenit

Les lignes de production de l'usine Fenwal à la Châtre tourne à plein régime depuis plusieurs semaines. Le site fabrique pour le groupe Cerus un kit de produits sanguins qui utilise une technologie précieuse : "Nous avons une technologie qui inactive les pathogènes, connus et non connus, dans les plaquettes et le plasma, explique Cécile Fort, responsable Europe notamment du groupe Cerus. Cette technologie est utilisée pour le plasma convalescent dans le cadre d'un essai clinique mené en France par l'Etablissement Français du Sang." 

Il s'agit en fait d'extraire du plasma de personnes guéries du coronavirus, et qui donc ont des anticorps, de le traiter de manière à supprimer tous les agents infectieux qui pourrait s'y trouver, et de l'injecter dans l'organisme de personnes atteintes du covid-19. 

"Nos kits sont utilisés en Italie, dans la région de la Lombardie notamment, mais aussi en Espagne, en Turquie ou encore en Israël" énumère Cécile Fort qui tient à saluer l'engagement du personnel de la Châtre. "Eux aussi ont des soucis de gardes d'enfants, eux aussi peuvent être inquiets. Et pourtant ils sont là, chaque jour. Ils méritent d'être applaudis comme les soignants des hôpitaux !"

L'usine a considérablement augmenté sa production pour répondre à la demande. "Nous produisons 20 à 30.000 kits de plus par rapport à notre production normale. Nous avons fait en un mois la production d'une demie année" explique Cécile Fort. 

Les premiers résultats de l'essai clinique devraient être connus début mai. Un très joli défi pour l'entreprise qui a connu de grosses difficultés en 2014 : à l'époque, le groupe Fresenius Kabi, propriétaire du site, avait licencié les deux tiers du personnel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu