Économie – Social

Fercé-sur-Sarthe: la petite commune prête à accueillir des réfugiés

Par Anne-Charlotte Costabadie, France Bleu Maine lundi 7 septembre 2015 à 21:39

Le maire de Fercé-sur-Sarthe espère trouver une solution d'accueil
Le maire de Fercé-sur-Sarthe espère trouver une solution d'accueil © Radio France - Anne-Charlotte Costabadie/Radio France

La commune ne compte qu'environ 600 habitants, mais à Fercé-sur-Sarthe, la mairie veut agir pour recueillir des réfugiés. Mais les bonnes intentions ne suffisent pas toujours.

La France va accueillir 24.000 réfugiés sur les deux années qui viennent. Une annonce lundi de François Hollande, dans le cadre d'un plan de l'Union Européenne pour faire face à la crise des migrants. Il faut donc trouver maintenant où loger ces réfugiés.

Peut-être bien que certains se retrouveront à Fercé-sur-Sarthe, petite commune d'environ 600 habitants.

Le maire n'oubliera jamais cette image....le petit Aylan, échoué sur une plage de Turquie.... Dominique Dhumeaux veut agir, mais ce n'est pas si simple..."Je me suis demandé ce que je pouvais faire dans mon village, donc j'ai fait un tour mais finalement, je n'ai pas trouvé grand chose, déplore le président de l'association des maires ruraux de la Sarthe. Quelques logements privés où il est très difficile de contacter les propriétaires, et quand on les contacte on sent que ça ne les intéresse pas.

Il avait également un logement social vide... mais pas plus de chance. "J'ai demandé aux bailleurs s'il était possible de mettre à disposition un de leurs logements pour accueillir une famille. Mais là aussi ça coince", désespère le maire.

En fait, le règlement de Sarthe Habitat ne permet pas de débloquer un logement social, sauf sur ordre de la préfecture ou si un organisme accepte de payer un loyer pour la famille. Et la petite commune n'a clairement pas le budget. 

Mais tout n'est pas perdu. Une habitante, Ginette, est-elle aussi très choquée de ce qu'elle a vu ces derniers jours. Elle est prête à accueillir des réfugiés chez elle si besoin. "Pourquoi pas, assure-t-elle. C'est aussi aux gens d'être plus ouverts et plus compréhensifs peut-être. Toutes ces personnes partent parce qu’ils n'ont pas le choix, on ferait sûrement la même chose à leur place. Et ce sont souvent les gens qui n'ont rien qui donnent le plus. On a une leçon à en tirer."

"Pourquoi pas leur envoyer du linge...ou des paquets de nouilles, comme ça ils ne viennent pas chez nous" - Meggy

En tout cas ils n'iront certainement pas chez Meggy, sa voisine..."Je suis contre, soutient la sarthoise. Pourquoi pas leur envoyer du linge dont on ne se sert plus, pour qu'ils soient plus heureux là-bas, ou des paquets de nouilles dans les magasins comme je fais souvent. Que ce soit amené là-bas, pour qu'ils ne viennent pas ici, éviter qu'on ne se sente plus chez nous**."**

Les avis sont donc partagés,  mais même si ce n'est pas forcément chez elle, ou dans la commune de Fercé-sur-Sarthe, de nouvelles places d'hébergement vont être créées pour les demandeurs d'asile. Il y en a 11.000 de prévues en plus de 4.200 programmées pour 2015.

La ville du Mans a déjà annoncé vouloir accueillir 35 syriens. Pour le moment, il y a 3-4 logements disponibles si besoin à la Flèche et à Sablé selon la Croix Rouge. A Ecommoy, le maire estime qu'il n'a pas les infrastructures nécessaires. 

Le sénateur-maire du Lude, Louis-Jean de Nicolaÿ, estime qu'il faut d'abord un accord entre l'association des Maires de la Sarthe avant d'agir. Il veut également s'assurer que ce sont bien des réfugiés de guerre et pas économiques avant de les faire venir dans la commune.