Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermeront ou fermeront pas ? L'UMIH "confiant" pour l'avenir des restaurants parisiens

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les restaurateurs parisiens négocient un renforcement du protocole sanitaire, pour éviter la fermeture si Paris et sa petite couronne passent en "alerte maximale" pour l'épidémie de coronavirus. L'UMIH se dit "confiant".

A Paris, ouverture des terrasses de cafés, restaurants après plusieurs semaines de fermeture à cause de l'épidémie de coronavirus, Covid-19. Le 2 juin 2020.
A Paris, ouverture des terrasses de cafés, restaurants après plusieurs semaines de fermeture à cause de l'épidémie de coronavirus, Covid-19. Le 2 juin 2020. © Radio France - Stéphanie Berlu

Une semaine après Marseille et Aix, les bars et les restaurants vont-ils fermer lundi à Paris et dans la petite couronne ?  Les indicateurs de l'épidémie étaient déjà dans le rouge jeudi, ils le sont toujours ce week-end. Le gouvernement pourrait placer Paris et sa proche banlieue en "alerte maximale". Néanmoins, l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie et de la restauration a bon espoir que les restaurants échappent à la fermeture, grâce à un protocole sanitaire renforcé, en négociation.

"On est confiant, parce que si, avec ce protocole-là, on ferme les restaurants, c'est qu'il faut reconfiner tout le pays !" assure Franck Delvau, le président de l'UMIH en Île-de-France. Le protocole sanitaire renforcé comprend quatre nouveautés :

  • limitation des tables à 8 personnes contre 10 actuellement
  • prise de température des clients à l'entrée
  • recueil de leurs coordonnées dans un "cahier de rappel"
  • paiement à table

Une réponse attendue lundi

"Le cahier de rappel a beaucoup plu au ministre de la Santé Olivier Véran", précise-t-il. Il permet de tracer et retrouver les clients présents à telle date, telle heure dans tel établissement, via l'agence régionale de santé, en cas de cluster. "Le paiement à table a aussi été favorablement accueilli pour limiter encore la circulation dans les restaurants."

La réunion entre les restaurateurs et le gouvernement s'est tenue vendredi. Le ministre de la Santé devait ensuite rencontrer les préfets, et le Haut conseil de santé publique rendra son avis au Premier ministre d'ici lundi. Jean Castex devra ensuite trancher. "Je pense qu'on aura un retour lundi, dimanche ce serait improbable", estime Franck Delvau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess