Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Michelin : Bruno Retailleau dénonce les méthodes du groupe dans la fermeture de l'usine

Après l'annonce jeudi matin de la fermeture de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon d'ici la fin 2020, Bruno Retailleau et Christelle Morançais dénoncent le manque de respect du groupe envers les salariés et les élus.

Colère et indignation après l'annonce de la fermeture de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon
Colère et indignation après l'annonce de la fermeture de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon © Radio France - Marc Bertrand

La Roche-sur-Yon, France

Colère des salariés et colère des élus. L'annonce jeudi matin par la direction du groupe de la fermeture de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon a suscité une vague de réactions indignées. Les syndicats, très remontés, s'opposent d'ores et déjà à la fermeture. L'avocat qui défend les intérêts de la CGT va engager une action en justice pour faire annuler la décision du groupe et le syndicat Sud (par la voix de son représentant à l'échelon central à Clermont-Ferrand) appelle à une grève illimitée. 

Dans le camp des élus, les réactions sont également très virulentes, sur son compte Twitter, Luc Bouard, le maire de La Roche-sur-Yon fait part de sa "tristesse" et de son "incompréhension", il dénonce "les promesses non tenues" de l'entreprise. Michelin s'était en effet engagé à investir et à développer l'activité sur ce site moyennant des efforts de productivité des salariés.

L'usine fonctionne depuis 47 ans

L'usine Michelin de La Roche-sur-Yon a été mise en service en juillet 1972 pour fabriquer notamment des pneus poids-lourds, un domaine dans lequel elle s'est ensuite spécialisée avec le haut de gamme. L'entreprise était donc un pilier de l'industrie vendéenne, d'où la colère de Bruno Retailleau. Le sénateur L.R de Vendée et la présidente de Région Christelle Morançais signent un communiqué commun, ils ont appris la fermeture de l'usine quelques heures avant leur rencontre prévue avec le PDG de Michelin. Ils dénoncent les méthodes du groupe et déplorent un "manque de respect des élus et des salariés" et ils affirment qu'ils vont "demander des compte" à Florent Menegaux.

Pour Christophe Clergeau, le président du groupe socialiste au Conseil régional, l'usine Michelin "doit être sauvée" écrit-il sur son compte Twitter alors que l'ancien député L.R de Vendée Alain Leboeuf, résigné,  préfère déjà penser à la reconversion du site qui "dispose de compétence humaines et professionnelles".

Choix de la station

France Bleu