Économie – Social

Fermeture de l'usine de pain industriel Panavi à Saint-Estève : 98 emplois supprimés

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon jeudi 21 janvier 2016 à 17:45

L'usine Panavi du groupe Van de Morteele. Capture d'écran, google map
L'usine Panavi du groupe Van de Morteele. Capture d'écran, google map

Les salariés l'ont appris mercredi soir : la boulangerie industrielle Panavi implantée à Saint-Estève (Pyrénées-Orientales) va fermer fin avril 2016. Elle emploie une centaine de salariés. La préfecture va superviser le plan social.

Un coup dur pour l'emploi à Saint-Estève (Pyrénées-Orientales), la boulangerie industrielle Panavi (anciennement Cottes) va fermer pour des raisons économiques. Elle devrait cesser son activité à la fin du mois d'avril. Elle emploie 98 personnes.

Les salariés sont sous le choc, ils ont appris la nouvelle mercredi soir. Un comité d'entreprise officialisant cette fermeture est prévue pour le 3 février.

L'usine Panavi avait été rachetée en 2005 par le groupe belge Van De Morteele qui possède une douzaine d'usines en France.  Les commandes ont fortement chuté ces derniers mois, notamment en raison de la concurrence d'une usine de Saint-Jean-de-Védas (Hérault), montée par l'ancien patron de l'usine Cottes.

Le syndicat Force Ouvrière se mobilise pour préparer le plan social. La préfecture des Pyrénées-Orientales annonce elle aussi qu'elle mobilisera l'ensemble des services de l'Etat, avec "une attention particulière au plan de sauvegarde qui sera mis en place pour permettre le reclassement des salariés."

L'usine Panavi fabrique du pain industriel précuit.