Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : France Bleu Montagne

Fermeture des remontées mécaniques : 400 millions d'euros pour aider les stations

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère, France Bleu

Les remontées mécaniques pourraient être autorisées à rouvrir le 7 janvier, sous réserve de la situation sanitaire. Le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne détaille ce vendredi un plan d'aide de 400 millions d'euros dédiés aux stations.

Illustration - La Clusaz, en Haute-Savoie
Illustration - La Clusaz, en Haute-Savoie © Maxppp - Grégory Yetchmeniza

Le monde de la montagne a désormais une date prévisionnelle de réouverture, si la situation sanitaire du pays le permet : le 7 janvier, après les vacances. Les remontées mécaniques resteront donc fermées jusqu'à au moins cette date. Sur 13 milliards d'euros d'aides apportées au secteur du tourisme, pour compenser un mois de sous-activité, 400 millions seront dédiés aux professionnels de la montagne, selon le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne.

Compensations pour les commerces et les remontées mécaniques

Les charges fixes des remontées mécaniques, privées comme publiques, seront compensées à hauteur de 70%. "Cela inclue les missions de sécurisation" précise le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme. Et "pas de plafond", ajoute-t-il. Aussi, le manque à gagner pour les collectivités en ce qui concerne les recettes fiscales - taxes remontées mécaniques, taxe de séjour... - seront compensées, à l'euro près, selon le budget des trois années précédentes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour aider les commerces des stations, tous deviennent éligibles au fond de solidarité, tous, des commerces dits non-essentiels aux commerces alimentaires, en passant par les pharmacies. L'indemnisation pourra atteindre 10 000 euros lorsque l'entreprise enregistre une perte de 50% de chiffre d'affaire par rapport à l'an dernier. L'aide concerne "12 000 commerces dans les stations" chiffre le secrétaire d'Etat.

Les moniteurs de ski sont éligibles au fond de solidarité, et les saisonniers pourront bénéficier comme prévu du dispositif d'activité partielle, avec un reste à charge égal à zéro pour l'employeur. "Le gouvernement a été à la hauteur, et pas seulement parce que je le soutiens" précise le député Modem de Savoie Patrick Mignola, "pour retrouver un cap, une perspective, de l'optimisme".

Une réouverture possible sous conditions d'un protocole sanitaire renforcé

Le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne salue le travail des professionnels de la montagne, qui ont mis en place dans la concertation un protocole sanitaire stricte. "Il s'agit d'une douzième version de protocole" complète-t-il. Parmi les mesures de ce protocole, les pisteurs secouristes seront habilités à réaliser des tests covid. Les stations devront également garder une capacité d'hébergement en réserve, en cas de nécessité d'isolement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess