Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermeture des remontées mécaniques : l'État a versé plus de 50 millions d'euros aux exploitants pyrénéens

L’aide financière destinée à compenser l’arrêt de l’activité pour les exploitants de remontées mécaniques dans le massif des Pyrénées est de 54 millions d'euros indiquent ce mercredi les services de l'État.

Illustration remontées mécaniques
Illustration remontées mécaniques © Radio France

L'Etat fait ses comptes dans ses divers plans de soutiens accordés aux différents secteurs de l'économie en raison de la crise sanitaire. D'après ses calculs, ce sont près de 54 millions d’euros d’aides qui ont été versées aux collectivités publiques et entreprises pyrénéennes, exploitantes de remontées mécaniques pour compenser la fermeture exceptionnelle de leur activité durant la saison 2020/2021.

Cette interdiction "ayant conduit à une baisse significative voire à une absence totale des recettes que les exploitants de remontées mécaniques perçoivent en période normale, l’État a mis en place un dispositif d’indemnisation spécifique des exploitants (entreprises, associations et collectivités publiques) permettant de compenser, partiellement et sous certaines conditions, les pertes des exploitants" explique Étienne Guyot, préfet coordonnateur de Massif des Pyrénées, dans un communiqué.

Cette aide concerne 26 des 30 stations de ski du massif pyrénéen 

Selon le représentant de l'Etat, cette subvention "exceptionnelle" permet "de compenser 70 % des charges fixes des exploitants, elles-mêmes estimées à 70 % du chiffre d’affaires, soit 49 % du chiffre d’affaires de référence de l’exploitant non plafonnés (calculé sur la base des exercices pour 2017, 2018 et 2019) pour la période de fermeture. 26 dossiers ont été déposés pour 30 stations de ski et un train touristique à crémaillère sur les six départements du massif des Pyrénées (Ariège, Aude, Haute-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, HautesPyrénées, Pyrénées-Orientales)."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess