Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fermeture des remontées mécaniques : les stations de l'Oisans se mobilisent

-
Par , , France Bleu Isère

Des rassemblements ont eu lieu à la mi-journée ce lundi aux Deux-Alpes et à l'Alpe-d'Huez pour protester contre le refus du gouvernement d'ouvrir les remontées mécaniques pour les fêtes.

Rassemblement aux Deux-Alpes pour protester contre la fermeture des remontées (30 novembre 2020)
Rassemblement aux Deux-Alpes pour protester contre la fermeture des remontées (30 novembre 2020) © Radio France - Gérard Fourgeaud

Près d'une semaine après l'allocution d'Emmanuel Macron au cours de laquelle il avait jugé "impossible" la réouverture des stations pour les fêtes, la colère des professionnels du tourisme de montagne ne retombent pas. Ainsi environ 150 personnes se sont rassemblées en début d'après-midi aux Deux-Alpes, en Oisans, a constaté notre reporter sur place. 

"Nous ne baisserons pas les bras !"

Des commerçants, des salariés de la station, des moniteurs de ski, des guides de haute-montagne, des élus, venu exprimer leur incompréhension après les annonces du Gouvernement. Jeudi, le Premier ministre Jean Castex avait dit que les stations pourraient rouvrir, mais sans les remontées mécaniques... 

Chez la voisine de l'Alpe-d'Huez aussi - dont l'opérateur historique, la SATA, vient de reprendre la gestion des remontées des Deux-Alpes - on s'est mobilisé. Sur une photo postée sur le réseau social Twitter, on peut voir une centaine de personnes rassemblées devant la gare de départ du télécabine des Grandes Rousses. "Le sérieux des professionnels de la montagne dans la gestion de la cris sanitaire n'a pas été écouté, dit le message. Nous ne baisserons pas les bras !" Comme dans les stations de l'Oisans, des rassemblements étaient aussi organisés ce lundi à Megève et la Plagne.

Réunion le 11 décembre

D'autres initiatives devraient fleurir au cours des prochains jours. Les acteurs du tourisme comptent mettre la pression sur le Gouvernement alors qu'une nouvelle réunion était organisé ce lundi matin par visioconférence avec le Premier ministre. Mais  Jean Castex est semble-t-il resté sur ses positions. Une nouvelle réunion doit avoir lieu le 11 décembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess