Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fermetures des bars et restaurants à 23h : "On se sent stigmatisés", Bernard Marty président de l'UMIH PACA

-
Par , France Bleu Provence

La sentence est tombée, dès ce mercredi soir 23 heures, tous les bars, restaurants et commerces de nuit de la région devront baisser le rideau tous les jours à cette heure-ci. Une mesure pour lutter contre la propagation du virus qui inquiète les professionnels sur le plan économique.

Les bars, restaurants et commerces de nuit vont devoir baisser le rideau à 23 heures tous les soirs.
Les bars, restaurants et commerces de nuit vont devoir baisser le rideau à 23 heures tous les soirs. © Radio France - Vincent Isore

Il n'y aura pas de dérogation possible. Dès ce mercredi soir dans les Bouches-du-Rhône, les bars, restaurants et commerces de nuit vont devoir baisser le rideau à 23 heures tous les jours. Une mesure prise par la préfecture pour lutter contre le virus qui circule activement dans la région, cinq fois plus qu'ailleurs : 113 cas positifs pour 100.000 habitants (177 à Marseille).

Mais les professionnels n'accueillent pas très bien la nouvelle et se sentent pointés du doigt comme le souligne Bernard Marty, président de l'union des métiers et des industries de l'hôtellerie en PACA : "Bien-sûr il faut lutter contre le virus et éviter les rassemblements tardifs, mais ce qu'on a dû mal à comprendre c'est l'incohérence. On nous explique qu'on serait coupables de propager le virus alors qu'on ouvre la plage des Catalans toute la nuit et que sur le Vieux-Port il y a des marchés sauvages tous les soirs". 

"On ne sent un peu stigmatisés." - Bernard Marty 

Le président de l'UMIH qui s'inquiète aussi des conséquences économiques d'une telle mesure pour les restaurateurs qui ont déjà beaucoup souffert du confinement : "Nous étions plutôt favorables à une fermeture à minuit et demi ce qui aurait permis aux restaurateurs une fin de service plus tard".  

"On espère que les gens, malgré le peu de temps pour le service du soir, seront toujours présents, mais c'est vraiment pas sûr."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess