Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Fermetures des marchés : le coup de colère d'un maire breton

Par

A Plérin dans les Côtes d'Armor, le maire Ronan Kerdraon est en colère ce mercredi 25 mars. La préfecture refuse sa demande de dérogation pour l’ouverture du principal marché de sa commune.

Balisage, distance de sécurité : de nombreuses normes imposées pour maintenir les marchés Balisage, distance de sécurité : de nombreuses normes imposées pour maintenir les marchés
Balisage, distance de sécurité : de nombreuses normes imposées pour maintenir les marchés © Radio France - Olivier Duc

"Quand j'ai demandé le maintien des marchés à Plérin, c'est qu'il y avait un sens, une raison, c'était le soutien à l'agriculture locale, aux filières bio également", explique Ronan Kerdraon, le maire de Plérin dans les Côtes d'Armor ce mardi 25 mars. 

Publicité
Logo France Bleu

Dans la journée, la préfecture lui a indiqué qu'elle acceptait ses demandes de dérogations pour l’ouverture de deux petits marchés de quartiers dans la commune mais pas pour le principal marché, le dimanche dans le centre bourg. Le maire parle d'une "décision incompréhensible et inéquitable". 

Pour moi, c'est à la fois une incompréhension, une forme d'humiliation, parce qu'on ne nous fait pas confiance et je vis ça comme un échec, lance Ronan Kerdraon

"Les grandes et moyennes surfaces ont le droit d'exercer leurs activités dans des lieux couverts", poursuit le maire de Plérin, "et à côté de cela, on interdit les marchés ouverts dans lesquels nous avions pris un certain nombre de dispositions qui garantissaient totalement la sécurité sanitaire".  

loading

D'autres communes costarmoricaines en revanche ont obtenu satisfaction. C'est le cas de Plœuc-L'Hermitage où le marché se tiendra ce jeudi 26 mars. La demande de dérogation du maire Thibault Guignard a été acceptée par la préfecture. 

loading

LIRE AUSSI : Côtes d'Armor : les principaux marchés ferment jusqu'à nouvel ordre

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu