Économie – Social

Fesches-le-Châtel : les salariés de Techno-Vert vont pouvoir toucher leur salaire de juillet

Par Soline Demestre, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 2 août 2016 à 20:50

Le chantier du futur hôpital de Trévenans
Le chantier du futur hôpital de Trévenans © Maxppp - .

Techno-Vert et l'hôpital Nord Franche Comté ont fini par trouver un accord ce mardi pour corriger l'erreur de facturation qui avait pénalisé la société d'aménagement paysager de 265 000 euros.

Une bonne nouvelle pour les salariés de l'entreprise Nord Franc-Comtoise Techno-Vert : ils vont pouvoir toucher leurs salaires du mois de juillet. La société d'aménagement paysager implantée à Fesche le Châtel et Belfort est en grosses difficultés financières après une erreur de facturation pour un chantier effectué sur le site du futur hôpital de Trévenans, qui lui a fait perdre 265 000 euros. Mais ce mardi une nouvelle réunion à l'hôpital de Belfort entre Techno-vert et l'hôpital Nord Franche-Comté a permis des avancées.

Signature d'un protocole d'accord la semaine prochaine

Un protocole d'accord a été trouvé. L'hôpital accepte de revenir son erreur. Il avait appliqué à la facture un indice basé sur le cours du pétrole alors que l'entreprise n'en a pas utilisé. Cet écart sera donc corrigé. Il reste encore des détails juridiques à régler puisqu'il s'agit d'un marché public, mais le protocole devrait être signé la semaine prochaine. Et les 32 salariés pourront bien toucher leur salaire de juillet le 5 août comme prévu puisque la banque a dores et déjà donné son feu vert.

Une affaire qui n'est pas terminée

Mais tout n'est pas terminé pour autant puisque sur les 3 millions d'euros de chantier, seul un tiers a pour le moment été facturé, et le mauvais indice a été appliqué sur la totalité. Mais c'est en fait l'entreprise Climent qui héritera du dossier puisqu'elle reprend Technovert au mois de septembre. C'est elle qui sera ensuite chargée des travaux qui doivent se poursuivre jusqu'à l'ouverture de l'hôpital prévue en début d'année prochaine.