Économie – Social DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Fessenheim : EDF ouvre la voie à la fermeture de la centrale nucléaire

Par Céline Rousseau et Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Elsass et France Bleu mardi 24 janvier 2017 à 12:06

La centrale nucléaire de Fessenheim est en service depuis 1978.
La centrale nucléaire de Fessenheim est en service depuis 1978. © Maxppp -

Les administrateurs d'EDF ont approuvé ce mardi matin un accord sur l'indemnisation du groupe par l'Etat pour une fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). L'examen de la demande de fermeture fera l'objet d'un autre conseil d'administration.

De source syndicale, le conseil d'administration d'EDF a approuvé ce mardi matin l'accord qui prévoit une indemnisation d'EDF par l'Etat français pour compenser la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Un vote serré

Selon nos informations, 6 voix se sont exprimées en faveur de cette indemnisation de 446 millions d'euros, dans un premier temps, 6 voix contre. Le vote du PDG d'EDF Jean-Bernard Lévy a fait pencher la balance en faveur d'une approbation. Sa voix est prépondérante.

La FNME CGT continuera avec les salariés à mettre tout en œuvre pour empêcher ce qui serait un gâchis historique"

Le délégué CGT de Fessenheim, Jean-Luc Cardoso, a par ailleurs précisé que la demande d'abrogation de l'autorisation d'exploiter Fessenheim fera l'objet d'un autre conseil d'administration. Les représentants des salariés sont fermement opposés à cette fermeture et dénoncent la perte de 2.000 emplois. "Le rapport de force que maintiennent les salariés, en particulier ceux de Fessenheim, pour défendre leur outil de travail, porte ses fruits", précise la FNME CGT dans un communiqué. "L'histoire n'est pas écrite et la FNME CGT continuera avec les salariés à mettre tout en œuvre pour empêcher ce qui serait un gâchis historique".

La fermeture de la plus vieille centrale de France est l'une des promesses électorales de François Hollande. La ministre de l'environnement Ségolène Royal a salué une décision "équilibrée et progressive".

La centrale nucléaire de Fessenheim en chiffres. - Visactu
La centrale nucléaire de Fessenheim en chiffres. © Visactu