Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

Centrale nucléaire de Fessenheim : début de la procédure d'arrêt du réacteur numéro 1

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les agents de la centrale nucléaire de Fessenheim avaient annoncé à la direction qu'ils ne procéderaient pas à la baisse de charge prévue ce vendredi soir, mais la procédure d'arrêt du réacteur numéro 1 a finalement commencé vers 20h30.

L'entrée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), 12 février 2020.
L'entrée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), 12 février 2020. © Radio France - Patrick Genthon

La procédure d'arrêt du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Fessenheim a débuté ce vendredi peu après 20h30, même si quelques salariés opposés à la fermeture de la plus ancienne centrale française en activité pourraient perturber le processus

Les salariés avaient en effet prévenu la direction en début d'après-midi qu'ils ne procéderaient pas à la baisse de charge à 19 heures, étape nécessaire en vue du découplage prévue la nuit prochaine à 2h30

Mais un salarié d'EDF arrivant à la centrale dans la soirée pour participer à la mise à l'arrêt du réacteur, tout en reconnaissant avoir "les boules" a declaré à l'AFP : "il y a un décret qui est sorti, il faut le faire, on ne va pas aller au tribunal".

Elisabeth Borne en route vers Fessenheim

Elisabeth Borne s'est rendue à Fessenheim cet après-midi. Elle avait déclaré un peu plus tôt à l'issue d'une rencontre avec les élus locaux à Colmar : "Je compte sur le professionnalisme des salariés d'EDF (...), "Je n'ai pas de doute que les salariés qui démontrent depuis plus de quarante ans leur professionnalisme et leur engagement sur ce site auront à cœur que cette étape se passe dans les meilleures conditions".

Si la procédure n'était pas enclenchée par l'équipe de nuit, elle aurait pu être mise en oeuvre plus tard, notamment par l'équipe qui arrive le matin à 6 heures.

EDF avait précisé qu'exploiter le réacteur numéro 1 quelques heures de plus ne présentait aucun risque en terme de sûreté. Le cadre légal sera respecté si la centrale est débranchée avant samedi 23h59.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu