Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Festina à Besançon : 27 salariés sur la sellette

mercredi 3 septembre 2014 à 6:00 Par Pauline Ben Ali, France Bleu Besançon

Le site bisontin rencontre des difficultés économiques. Festina emploie actuellement 75 salariés. La logistique et le service après vente vont être restructurés, avec une délocalisation partielle à Barcelone en Espagne.

Montre Festina
Montre Festina © Maxppp

Le site Festina de Besançon pourrait se séparer de 27 salariés sur 75. Les ventes sont en baisse et la compétitivité de l'entreprise en berne. Ce sont les deux raisons détaillées par le document (voir en photo ci-dessous) du comité d'entreprise. Les deux pôles concernés sont le service après-vente et la logistique , deux services qui emploient 40 personnes.

Pour l'instant, la direction de Festina n'a pas donné de noms, mais des informations circulent. Les employés du magasin de montres neuves et de fournitures seraient sur la sellette. Certains horlogers, un poste au standard, le service après-vente et les expéditions seraient également touchées. Mais pour le moment, les employés sont dans le flou . Certains se sentent visés, d'autres ne savent pas s'ils vont perdre leur emploi. Certains préfèrent même partir d'eux-même, sans savoir vraiment si la restructuration les concernera.

festina texte / ENRO

La direction prévoit un plan de sauvegarde de l'emploi

C'est bien stipulé dans le document, ce plan de sauvegarde prévoit des départs volontaires et des reclassements internes et externes à Festina. Sur le papier, la direction promet même d'accompagner les employés concernés par la restructuration, par des formations et des conseils pour qu'ils retrouvent rapidement un emploi.

festina / SON

Deux réunions sont prévues dans les prochaines semaines. Le comité d'entreprise doit donner un avis consultatif sur le projet de l'entreprise. Ensuite, c'est la direction du travail qui reprendra les choses en main. Elle a 21 jours pour se prononcer sur le projet. Aucun licenciement économique ne pourra être décidé sans son accord. C'est écrit en lettres majuscules et souligné dans le texte.

Festina plan social - Radio France
Festina plan social © Radio France - Photo Pauline Ben Ali