Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fête du 1er mai : défilé commun, puis séparé, pour syndicats et gilets jaunes à Clermont-Ferrand

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Entre 2500 et 3000 personnes ont défilé à Clermont-Ferrand ce mercredi 1er mai à l'appel des syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU et UNEF. Cette année, le cortège avait une très forte coloration jaune dans les rues de la capitale auvergnate, mais plutôt l'un derrière l'autre qu'ensemble.

Organisations syndicales et gilets jaunes dans les rues de Clermont-Ferrand.
Organisations syndicales et gilets jaunes dans les rues de Clermont-Ferrand. © Radio France - Tristan Barraux

Clermont-Ferrand, France

Parti en milieu de matinée de la place Dellile, le cortège clermontois a rassemblé 1.800 personnes selon la préfecture du Puy-de-Dôme et 3.500 personnes selon le pointage des organisations syndicales. Les rangs des travailleurs syndiqués ou non ont été fortement grossis cette année par les gilets jaunes du Puy-de-Dôme pour une convergence des luttes. On comptabilisait au moins 500 gilets jaunes dans le défilé.  

Même si le défilé était commun, c'était un peu chacun de son côté. Les gilets jaunes se sont installés en tête du défilé. Avec eux, plusieurs militants de la CARA (Cellule Antifaciste Révolutionnaire d'Auvergne) demandaient la libération de deux militants incarcérés après des actes de violences lors de la manifestation régionale du 23 février dernier. On peut lire sur une banderole noire "Liberté pour Tristan, Téo et tou.te.s les gilets jaunes". Ils seront jugés le 13 mai.

Des manifestants réclament la libération de deux gilets jaunes condamnés pour violences à Clermont-Ferrand - Radio France
Des manifestants réclament la libération de deux gilets jaunes condamnés pour violences à Clermont-Ferrand © Radio France - Tristan Barraux

Le défilé a emprunté les rues Montlosier et Fontgiève avant de se rendre devant la Maison du Peuple, sur la place de la Liberté, rebaptisée à l’occasion "Place de la Liberté syndicale". Les gilets jaunes en tête de cortège et les syndicats derrière, deux parties bien distinctes. Avant une scission ; les gilets jaunes ont poursuivi leur chemin, encadrés par la police, pour passer place de Jaude et devant la préfecture. Les syndicats, eux, sont restés sur la place, comme prévu, pour les discours des différents responsables syndicaux. 

Dans les rangs des manifestants, il est de tradition de porter des messages aussi divers que vindicatifs. Le meilleur support : les pancartes fabriquées maison (photos).

Clermont-Ferrand : le défilé du 1er mai et son lot de pancartes revendicatives  - Radio France
Clermont-Ferrand : le défilé du 1er mai et son lot de pancartes revendicatives © Radio France - Tristan Barraux

Ailleurs en Auvergne

D'autres défilés ont été organisés ce mercredi 1er mai dans les principales communes auvergnates. 

  • Dans le Puy-de-Dôme, 200 personnes se sont réunies à Issoire, une centaine à Riom.
  • Dans l'Allier, 200 manifestants se sont rassemblés sur la place de la Poste à Vichy avant de déambuler dans le centre-ville. Deux autres points de convergence bourbonnais sont prévus sur la place de la liberté à Moulins, et place Piquand à Montluçon.
  • Dans le Cantal, pas de défilé à Aurillac, mais 250 personnes se sont rassemblées sur la place des droits de l'homme. Comme à Clermont-Ferrand, des gilets jaunes ont quitté le rassemblement pour défiler de leur côté.
  • En Haute-Loire, nos confrères de France Bleu Saint-Etienne Loire annonce 1500 personnes, dont une majorité de gilets jaunes, dans les rues du Puy-en-Velay.