Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Les Fêtes de Bayonne 2018

Fêtes de Bayonne payantes : rien n'est voté mais c'est acté

jeudi 5 avril 2018 à 15:29 Par Amaia Cazenave, France Bleu Pays Basque

Ce mercredi soir, la commission extra-municipale des Fêtes s'est réunie à Bayonne. Si aucun vote n'a eu lieu, la décision semble inéluctable. Les Fêtes seront payantes en 2018 et les conséquences de cette mesure sont déjà planifiées, comme le changement de circuit du corso.

Il faudra payer du vendredi au dimanche pour assister au réveil du Roi Léon en 2018
Il faudra payer du vendredi au dimanche pour assister au réveil du Roi Léon en 2018 © Radio France - Amaia Cazenave

Bayonne, France

Ce mercredi soir, autour de la table, il y avait des élus de la majorité bayonnaise, de l'opposition, un représentant des cafetiers, deux porte-paroles des peñas ainsi que les directeurs des services de la ville. Une des dernières réunions de la commission extra-municipale des fêtes avant le RDV fixé cette année du 25 au 29 juillet.

L'entrée devrait être fixée à 5 euros. Elle sera payante du vendredi midi au dimanche soir. La ville table sur 250 000 entrées. Le centre de Bayonne sera entièrement fermé et il y aura 11 points de contrôles.

En établissant un périmètre fermé, la ville veut aussi contrôler les accès, fouiller les sacs à dos, sacs des festayres et notamment ôter les bouteilles qui pourraient s'y trouver. La municipalité veut ainsi éviter le "botellon" : que certains entrent dans la fête avec des bouteilles d'alcool.

Le coût de la fermeture est désormais évalué à 500 000 euros. Une société parisienne est en train de finaliser l'étude de faisabilité. Coût de l'étude selon nos informations 30 000 euros. Société qui assurera parallèlement la fermeture et le gardiennage de la ville pendant les fêtes.

Les représentants des peñas dénoncent "la création d'une fan-zone. Une fausse concertation, une vaste blague". Le groupement des associations bayonnaises, le GAB, propose sur son site internet cinq mesures de financement alternatives des fêtes, parmi lesquelles la création d'un verre collector non remboursable, la mobilisation des institutions publiques locales et régionales dont et notamment la création une contribution de la communauté d'agglomération Pays Basque. Une pétition contre les Fêtes payantes, lancée par le GAB regroupe plus de 4 100 signatures ce jeudi à la mi journée.