Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Feu vert du préfet de Région pour le lifting de la Gare du Nord

-
Par , France Bleu Paris

Les travaux de rénovation et d'agrandissement de la Gare du Nord vont pouvoir démarrer. Le préfet de Région Michel Cadot a donné ce mardi sont accord pour le chantier, malgré l'opposition de la Ville de Paris qui prédit la création d'un "Notre Dame des Landes en plein Paris".

Le futur visage de la Gare du Nord qui prévoit notamment de construire un centre commercial au-dessus des voies des trains de banlieue.
Le futur visage de la Gare du Nord qui prévoit notamment de construire un centre commercial au-dessus des voies des trains de banlieue. - Ceetrus

La ville de Paris est toujours opposée au projet mais le préfet de Région vient de donner son feu vert ce mardi pour la transformation de la Gare du Nord. Michel Cadot a donné son accord pour la partie commerciale du projet.  

Cette décision vaut "autorisation d'exploitation commerciale". En clair, le permis accepté va permettre de démarrer les travaux au plus vite pour construire le centre commercial au-dessus des voies des trains de banlieue.  "L'objectif de livraison des travaux nécessaires pour les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 demeure", souligne la préfecture de Région. 

La Ville de Paris toujours opposée au projet

Mais le dossier ne va peut-être pas être bouclé si vite car la Ville de Paris est toujours opposée au projet. Elle l'avait pourtant soutenu au début, il y a deux ans, puis s'était ravisée, le jugeant trop commercial.  "Avec le projet de rénovation actuel de la Gare du Nord, le gouvernement vient de s'inventer un Notre-Dame-des-Landes en plein Paris. Je lui souhaite beaucoup de courage sur le plan politique et juridique", a réagi ce mardi Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris, dans un tweet partagé par la maire PS Anne Hidalgo.  

La Gare du Nord est vue comme la vitrine de Paris et de la France. C'est la première gare d'Europe, construite il y a 155 ans et fréquentée chaque jour par 700 000 voyageurs. L'objectif est d'arriver à 900 000 voyageurs en 2030. 

Gare du Nord, vitrine de la France

Le chantier, mené par SNCF Gares & Connexions et la foncière d'Auchan, Ceetrus, prévoit le triplement de la taille de la Gare du Nord pour faciliter les flux de voyageurs et construire des commerces, bureaux et lieux ou équipements culturels.  "Cette gare moderne est non seulement nécessaire, dans la perspective de la Coupe du monde de Rugby en 2023 et des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à Paris, mais elle permettra aussi de faire de la Gare du Nord un nouveau lieu de vie urbain, associant commerce, sport, culture et travail", a justifié le préfet dans son communiqué.  

Le projet prévoit un toit terrasse végétalisé mesurant un hectare avec vue sur le Sacré Coeur et piste de trail, un parking pour 2.000 vélos, une grande nef transversale. Coût du chantier 600 millions d'euros .  En ajoutant 88.000 m2, la Gare du Nord devrait atteindre une superficie totale de 124.000 m2.  

Tout comme la Ville de Paris, une vingtaine d'architectes de renom, d'urbanistes et d'historiens de l'art, dont Jean Nouvel et Roland Castro, ont jugé ce projet "inacceptable" et "pharaonique". Ils avaient publié une tribune dans Le Monde début septembre, demandant qu'il soit "repensé de fond en comble". "Faut-il rappeler que les centres commerciaux récents sont à la peine partout : Le Millénaire, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), végète, comme Aéroville, à Roissy (Val-d’Oise). On comprend l’attrait que représente pour Auchan l’énorme flux de la gare du Nord, mais cette captation se fera au détriment des territoires desservis par la gare. Absurde", avaient-ils rappelé dans la tribune.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess