Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour les bars du Mans, le casse-tête de la fin du couvre-feu anticipée

-
Par , France Bleu Maine

C'est à la fois un soulagement et source d'inquiétudes : pour les patrons de bars au Mans, la fin du couvre-feu signe le retour à un fonctionnement normal, à l'exception de la jauge en intérieur, mais le personnel vient parfois à manquer, notamment pour gérer la fin de soirée.

Au Mans, les gérants de bars sont heureux de pouvoir retrouver leurs horaires d'ouverture tardifs, mais avec quelques inquiétudes pour assurer en fin de soirée
Au Mans, les gérants de bars sont heureux de pouvoir retrouver leurs horaires d'ouverture tardifs, mais avec quelques inquiétudes pour assurer en fin de soirée © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Ouvrir de nouveau jusqu'à minuit, une heure voire deux heures du matin : cela faisait huit mois que les patrons de bars au Mans attendaient ça. La fin du couvre-feu depuis dimanche leur permet de reprendre une activité classique, à l'exception de la jauge en intérieur. Un soulagement tempéré par les difficultés matérielles pour gérer la fin de soirée.

Organisation chamboulée

Ce lundi soir, Le Barouf n'ouvrira pas au-delà de 23 heures : "je vais attendre de voir jusqu'à mardi ou mercredi, et même fermer un jour pour donner du repos à tout le monde, explique le patron Samuel Colombo. Le week-end prochain, on fermera plus tard." Avec l'annonce un peu tardive du gouvernement, "c'est un dilemme" pour lui comme pour d'autres gérants de bars, qui ferment en temps normal à une ou deux heures du matin. 

Du côté du Lézard, le patron va bien jouer les prolongations, mais il comptait initialement sur un palier d'activité réduite jusqu'au 30 juin pour adapter son organisation à la terrasse qu'il a agrandie. _"Je devais faire trois semaines en fermant à 23 heures pour roder tout ça au niveau des plannings et des horaires, explique Olivier Béquignon. Elles ont été réduites à dix jours. C'est un peu compliqué, surtout qu'on reprend avec la fête de la musique."_ Il ouvrira malgré tout jusqu'à une heure du matin au moins : comme d'autres patrons de bars au Mans, il ignore s'il pourra reprendre jusqu'à 2 heures avec sa dérogation accordée en temps normal par la préfecture.

Des effectifs qui manquent

Difficile aussi de changer tous les plannings des équipes en dernière minute. "On nous imposait _intialement une fermeture à 23 heures jusqu'au 30 juin, donc j'avais géré les plannings et les vacances en fonction_, lance le gérant du Barouf. J'ai un salarié en vacances depuis vendredi !" Pour ouvrir jusqu'à une heure du matin ce week-end, "il manque au moins une personne, j'ai pu trouver des extras à qui je vais faire des contrats", précise Samuel Colombo. 

Alors que le manque de main d'oeuvre se fait déjà sentir depuis la reprise, beaucoup de salariés de la restauration s'étant reconvertis, Le Comptoir va devoir faire avec des heures mais sans bras supplémentaires. Quentin Basselet, directeur opérationnel du bar, a du mal à recruter, et une partie de son équipe n'est pas revenue lors du déconfinement : "on a six personnes au total aujourd'hui, et il nous en manque deux pour assurer jusqu'à une heure du matin en semaine, voire plus le week-end." Lui-même mettra la main à la pâte, en "prenant les places là où il manque du monde". Il a aussi embauché un vigile, inquiet des débordements qui pourraient survenir avec la sortie plus tardive des clients après des mois sans pouvoir profiter de la deuxième partie de soirée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess