Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin de grève à SMRC Rougegoutte, un accord trouvé avec la direction

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les salariés de SMRC Rougegoutte reprennent le travail ce 14 décembre à 21 heures. Un accord a été trouvé avec la direction du site. Les syndicats se disent satisfaits.

Les salariés étaient en grève depuis le 7 décembre
Les salariés étaient en grève depuis le 7 décembre © Radio France - Wassilla Guittoune

Après huit jours de grève, les salariés de l'équipementier automobile SMRC, à Rougegoutte dans le Territoire de Belfort, ont trouvé un accord avec la direction du site. Les syndicats dénonçaient la décision de la direction de réduire le temps de pause quotidien. Les RTT, les heures de nuits et les primes vacances étaient aussi menacées. 

Ce lundi 14 décembre, au terme d'une journée de négociation, l'intersyndicale (FO-CGT-CFECGE), a obtenu un délai, explique Christine Chevalier, représentante syndicale FO : "À l'heure actuelle on a 50 minutes de pause, ils voulaient nous enlever 20 minutes, c'est-à-dire qu’à partir du 2 mars, on aurait 30 minutes de pause. Au lieu que ça soit mis en place le 2 mars on a obtenu un délai jusqu'au premier septembre." Les négociations ne sont donc pas terminées : "On a de janvier à septembre pour trouver une solution pour qu'on puisse garder notre temps de pause", précise-t-elle.

Une prime de 150 euros pour tous les salariés

Les 430 salariés en CDI et 300 CDD de l'entreprise vont toucher une prime de 150 euros. Les syndicats ont aussi obtenu l'étalonnement des jours de grève, c’est-à-dire qu'ils seront prélevés d'un jour par mois. 

Quant à la suppression de plusieurs RTT, la diminution du salaire des heures de nuit et la réduction de la prime vacance de 20%, "tout cela sera négocié au niveau national à partir du premier trimestre 2021", affirme Christine Chevalier. 

"On est satisfait, et les grévistes aussi, ça montre qu'on ne se s'est pas battu pour rien", conclu la représentante du personnel. L'accord de fin de grève a été signé ce lundi 14 décembre, le travail a repris à 21h. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess