Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fin de la grève chez les agents de ménage d'OMS à Paris

mercredi 27 janvier 2016 à 16:55 Par Valentine Joubin, France Bleu Paris

Après quatre mois de grève les salariés d'OMS ont trouvé un accord avec leur direction. Ces 41 agents de ménage du 10ème arrondissement de Paris ont, notamment, obtenu une légère augmentation de salaire.

Les agents de ménage ont fait grève pendant quatre mois
Les agents de ménage ont fait grève pendant quatre mois © Maxppp - CédricBufkens/WostokPress

Rue des Fougères, Paris, France

"Pas une grosse victoire mais une victoire quand même". C'est ainsi qu'Etienne Deschamps, du syndicat CNT-Solidarité Ouvrière résume l'accord obtenu par les grévistes d'OMS, une entreprise qui assure le nettoyage pour Paris Habitat. Les 41 salariés avait cessé le travail depuis quatre mois et installé un piquet de grève dans le quartier  des Fougères dans le 20ème arrondissement de Paris

Une augmentation de cinq euros brut par mois

Les agents de ménage ont obtenu une légère augmentation  de salaire de 5 euros brut par mois, la prise en charge du nettoyage de leur tenue de travail par leur employeur ainsi qu'une meilleure gestion des congés et des arrêts maladie. La direction d'OMS s'est également engagée à verser aux  grévistes une enveloppe de 118.000 euros (contre 30.000 auparavant) pour indemniser leur perte de salaire et à suspendre toutes les procédures disciplinaires à leur encontre. En revanche les "hommes de ménage" n'ont pas obtenu la prime de fin d'année qu'ils demandaient.