Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fin de la grève de la collecte des poubelles à Grenoble

mardi 28 mars 2017 à 14:36 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère

La grève des éboueurs de la Métropole grenobloise est terminée. Les agents ont mis fin au mouvement ce mardi matin après une semaine de bras de fer avec la direction de la collectivité. Une semaine où les poubelles se sont entassées sur les trottoirs. La collecte reprend.

La grève, entamée le 21 mars, a pris fin ce mardi
La grève, entamée le 21 mars, a pris fin ce mardi © Radio France - Lionel Cariou

Grenoble, France

En milieu de matinée déjà des camions sont partis du dépôts d'Eybens. Ceux de Meylan, Vizille et Fontaine circuleront de nouveau cet après-midi. La Métropole promet un retour à la normale "sous 48 heures". Des prestataires extérieurs avaient été appelés en renfort ; depuis vendredi, les poubelles étaient ramassées mais seulement dans certains secteurs de l'agglomération.

C'est donc la fin du conflit. Hier soir, au bout de 4 heures de négociation, les agents ont obtenu une prime de présence de 50 euros net par mois (prime caduque au premier jour d'absence dans le mois). Mais les discussions butaient notamment sur le paiement d'une partie des jours de grèves. La Métro a refusé de payer mais a consenti un étalement de la retenue sur salaires.

Par ailleurs, saisi hier en référé, le tribunal administratif de Grenoble a donné raison à la Métropole : la collectivité demandait la levée des blocages. Cette décision, donc, n'aura pas d'effets sur le terrain puisque les piquets de grève ont pris fin.