Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Indre-et-Loire : Avec la fin de la trêve hivernale, les expulsions locatives sont à nouveau autorisées

-
Par , France Bleu Touraine

Le 1er avril marque la fin de la trêve hivernale. Il y a eu en Indre-et-Loire l'an passé 127 expulsions locatives pour des impayés, contre 102 en 2017. Val Touraine Habitat, le premier bailleur social du département, est en première ligne avec un manque à gagner d'environ 2 millions d'euros.

En 2018 en Indre-et-Loire il y a eu 127 expulsions locatives contre 102 en 2017
En 2018 en Indre-et-Loire il y a eu 127 expulsions locatives contre 102 en 2017 © Maxppp - Claude Prigent

Tours, France

A partir d'aujourd'hui 1er avril, les expulsions locatives pour impayés peuvent reprendre après cinq mois de trêve hivernale. L'an passé en Indre-et-Loire, il y a eu 127 locataires qui ont été expulsés de leur logement, contre 102 en 2017, et 131 en 2016. Avec ses 22.000 locataires, Val Touraine Habitat, le premier bailleur social du département, concentre près du tiers des expulsions, en moyenne un locataire sur 100 voit son bail résilié à la suite d'impayés. Le manque à gagner pour le bailleur social s'élève à près de deux millions d'euros

Pour les assistantes sociales, il n'y a pas de trêve hivernale. "C'est toute l'année qu'il faut trouver des solutions" dit Claire Brigant assistante sociale à Val Touraine Habitat : "j'ai des personnes que j'essaye de joindre depuis de nombreuses semaines en leur disant que l'on a quelques mois pour travailler puisque à la fin de la trêve hivernale il faut que l'on ait des solutions à proposer pour les maintenir dans leur logement. Parfois malheureusement les personnes se manifestent vraiment au dernier moment et là c'est très compliqué pour nous parce que l'on a peu de temps pour trouver des solutions

Entre le début de la mise en recouvrement et une expulsion, il peut se passer plus d'un an si aucune solution n'est trouvée avec le locataire.

Tableau de la procédure d'expulsion - Aucun(e)
Tableau de la procédure d'expulsion - ©Val Touraine Habitat

Pour ce qui est de Val Touraine Habitat, il y a eu l'an passé 65 accords d'expulsions accordés par la préfecture d'Indre-et-Loire, mais dans la réalité, le nombre d'expulsions a été de 39 car des solutions ont pu être trouvées pour maintenir certaines personnes dans leur logement. En tout en 2018, les décisions d'expulsions accordées par l'Etat ont été de 258 en Indre-et-Loire pour un total de 127 expulsions.