Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fin des soldes d'été 2019 : un bilan mitigé à cause de la canicule

-
Par , France Bleu

Plus qu'une journée pour profiter des réductions dans vos boutiques préférées. Avant la publication des chiffres définitifs fin août, les ventes reprennent, mais le commerce, notamment en centre-ville, a souffert de la chaleur.

Déjà touchés par le mouvement des "gilets jaunes", les commerçants ont souffert de la canicule pendant les soldes de cet été.
Déjà touchés par le mouvement des "gilets jaunes", les commerçants ont souffert de la canicule pendant les soldes de cet été. © Maxppp - Bruno Levesque

France

Une robe à fleurs à -50%, un bermuda à -70. Dépêchez-vous ! Il ne vous reste plus qu'une journée pour vous rhabiller pour l'été, avant la fin des soldes ce mardi 6 août 2019 au soir, sauf en Corse, dans les Alpes-Maritimes, les Pyrénées-orientales ou les DOM TOM, où l'on peut encore craquer jusqu'au 20 août. Les ventes, perturbées l'été dernier par la Coupe du monde de football, et l'hiver dernier par le mouvement des "gilets jaunes", reprennent du poil de la bête. Sauf dans les petits commerces. La canicule a poussé les clients à rester au frais. 

Un bilan mitigé

Comme souvent, depuis le début de la crise de l'industrie de la mode en 2008, le bilan reste mitigé après les soldes. D'un côté, il y a le sentiment des petits commerçants, déjà touchés par le mouvement des "gilets jaunes". Avec la canicule, certains ont vu les clients fuir le centre-ville.

Mais de l'autre, on apprend que c'est la première fois en neuf mois que les ventes de vêtements augmentent. "Ces soldes ont été au minimum égales à l'année dernière, voire entre +3 et +10% selon les cas", explique Francis Palombi, le président de la Confédération des commerçants de France à France Inter. Selon l’Insee, les achats de vêtements ont augmenté de 1,2 % en juin par rapport au même mois de 2018, moment où la Coupe du monde a freiné les ventes. 

Qui gagne ? Les centres-commerciaux comme souvent, grâce à la climatisation notamment. La fréquentation a augmenté de 2% par rapport à l'été dernier, d'après le Centre national des centres commerciaux. Sans oublier le commerce en ligne qui augmente en même temps que le thermomètre. 

Des soldes désormais raccourcis 

Fini le shopping pas cher pendant six semaines. Désormais, dès l'hiver prochain, nous n'aurons plus qu'un mois pour faire des affaires. L'objectif de la Loi Pacte est de booster les ventes qui s'essoufflent souvent au bout de trois semaines.

Les commerçants bradent encore plus les prix à ce moment-là pour redonner du souffle aux ventes, mais cela créé parfois la méfiance des clients qui se demandent pourquoi les prix sont si bas. Ils achètent moins, c'est un cercle-vicieux. Mais ces soldes nouvelle génération ne font pas l'unanimité.