Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fin du blocage du dépôt pétrolier du Mans

-
Par , France Bleu Maine

Après cinq jours de blocage du dépôt pétrolier du Mans, les professionnels des travaux publics ont mis fin à leur action ce mardi 3 décembre 2019, sans obtenir de nouveau délai pour la suppression de l'avantage fiscal sur le gazole non routier.

Le blocage des dépôts pétroliers dans l'Ouest de la France a provoqué un afflux d'automobilistes dans les stations-service (illustration)
Le blocage des dépôts pétroliers dans l'Ouest de la France a provoqué un afflux d'automobilistes dans les stations-service (illustration) © Radio France - Philippe Paupert

Le Mans, France

Les professionnels des travaux publics qui bloquaient depuis cinq jours le dépôt pétrolier du Mans ont décidé de mettre fin à leur action ce mardi 3 décembre 2019, annonce Frédéric Tessier, l'un des chefs d'entreprise sarthois impliqués dans le mouvement. Ils protestaient contre la fin de leur avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR), le carburant qu'ils utilisent pour leurs engins de chantier. 

A Vern-sur-Seiche, près de Rennes, ce sont les gendarmes qui ont fait évacuer le blocage mené pour les mêmes raisons par des professionnels bretons, tandis qu'à Brest les manifestants sont partis d'eux-mêmes. 

A La Pallice, près de La Rochelle, les professionnels ont levé le blocage à la mi-journée encadrés par les forces de l'ordre. 

Des revendications pas totalement satisfaites

Lundi, les professionnels du BTP ont été reçus toute la journée à Bercy, sans obtenir de nouveau délai pour la suppression de l'avantage fiscal pour le GNR, prévue en trois paliers à partir du 1er juillet prochain et jusqu'en 2022.  Selon Françoise Despret, présidente de la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage (CNATP), ils ont en revanche obtenu d'autres "avancées" : "un contrôle renforcé confié à la gendarmerie, un carburant spécifique avec une coloration pour le BTP, une liste des engins qui ne pourront employer que ce carburant".

Une pénurie artificielle

Ce mouvement dont l'ampleur (cinq dépôts bloqués sur 200) ne suffisait pas en soi à créer une pénurie de carburant a provoqué pourtant des ruptures de stocks dans certaines stations-service de la Sarthe, en raison de l'afflux d'automobilistes aux pompes qui ont fait le plein par anticipation

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu