Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Fin du conflit à l'hôpital psychiatrique Janet du Havre

mercredi 11 juillet 2018 à 18:31 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après que 7 salariés aient passés 16 jours sur le toît de l'hôpital psychiatrique Pierre Janet du Havre, après une grève démarrée le 18 juin, l'intersyndicale et la direction sont parvenues à un accord de sortie de crise. Il prévoit la création de 34 postes, un service délocalisé et des travaux.

Les salariés "perchés" depuis 16jour sur le toît de l'hôpital psychiatrique du Havre, redescendent après un accord trouvé avec la direction
Les salariés "perchés" depuis 16jour sur le toît de l'hôpital psychiatrique du Havre, redescendent après un accord trouvé avec la direction © Radio France - Amélie Bonté

Le Havre, France

La fin du conflit à l'hôpital psychiatrique Pierre Janet du Havre. Après 26 jours de conflit pour des meilleures conditions d'accueil des patients, les syndicats et la direction du Groupe Hospitalier du Havre (GHH) sont parvenus à un accord. 34,3 postes seront créés en tout pour la psychiatrie havraise, un service temporaire de prise en charge des patients ouvrira à l'hôpital Monod du 1er août au 30 novembre, avec 22 lits supplémentaires et les différents pavillons de Pierre Janet seront réhabilités dans les années à venir. Une sortie de crise après une action coup de poing des syndicats, sept salariés de l'hôpital occupaient le toit de l'établissement depuis 16 jours.

Les "perchés" partagés sur les avancées obtenues

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté à l'hôpital psychiatrique Pierre Janet

La mise en scène est la même qu'au début du conflit : les sept "perchés" de Janet alignés sur le toit de l'établissement,  une échelle devant eux mais cette fois, c'est pour descendre. Après avoir remballé leur tentes, un à un, ils retrouvent la terre ferme. Ophélie, aide-soignante, est émue et satisfaite des avancées obtenues :

On ne se sera pas battu pour rien, c'est une grosse victoire"

ECOUTEZ Ophélie, aide-soignante"perchée" depuis 16 jours sur le toît de Janet

Son collègue "perché", Yohan également aide-soignant, est lui beaucoup moins optimiste :

Je suis dégouté d'en arriver là pour demander de la dignité. Je ne sais pas ce que font les directions..."

Les salariés grévistes occupaient le toît de l'hôpital psychiatrique du Havre depuis 16 jours - Radio France
Les salariés grévistes occupaient le toît de l'hôpital psychiatrique du Havre depuis 16 jours © Radio France - Amélie Bonté

Depuis le 15 juin dernier, la direction du groupe hospitalier du Havre dit que les négociations n'ont jamais été rompues et c'est donc finalement 34 postes que le nouveau directeur du GHH a accordé à Pierre Janet. En revanche, personne de l'Agence Régionale de Santé ne s'est déplacée durant ce conflit. 34 postes obtenus, un service délocalisée jusqu'en novembre,  Yan Adreit de l'intersyndicale parle d'un moindre mal :

Certes c'est pas énorme mais en ces temps de disette c'est quand même beaucoup"

Les 34 postes devraient tous être créés dans les mois qui viennent et les différents pavillons de Pierre Janet seront eux réhabilités sur 5 ans pour 15 millions d'euros.