Économie – Social

Fin Gras du Mézenc : la production a doublé en neuf ans

Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 24 avril 2015 à 6:00

Trois bêtes Fin Gras du Mézenc à l'abattoir d'Aubenas
Trois bêtes Fin Gras du Mézenc à l'abattoir d'Aubenas © Radio France - Nathalie Rodrigues

Le Fin Gras du Mézenc reste une viande rare mais on en produit aujourd'hui deux fois plus qu'il y a neuf ans, au moment où elle a obtenu son label AOC. Un peu moins de 800 génisses et bœufs sont abattus cette année.

Le Fin Gras du Mézenc, il n'y en aura pas pour tout le monde encore cette année, même si la production a augmenté. Cette viande est produite sur le plateau du Mézenc, à cheval entre l'Ardèche et la Haute-Loire, avec des génisses et des bœufs nourris exclusivement avec l'herbe et le foin du secteur. On en trouve que quautre mois dans l'année, entre mi-février et mi-juin. Cette viande a obtenu une Appelation d'Origine Contrôlée en 2006, depuis devenue AOP. En neuf ans, la production a doublé. Cette année, un peu moins de 800 bêtes sont abattues en Fin Gras du Mézenc. La viande, rare, coûte environ 30% plus cher qu'une classique mais elle est très demandée. Trente-sept bouchers la distribuent en Drôme-Ardèche.

Fin Gras Mézenc ENRO 8h

 

► EN SAVOIR PLUS  |  AOP FIN GRAS DU MÉZENC

 

 

Des carcasses de Fin Gras du Mézenc à l'abattoir d'Aubenas - Radio France
Des carcasses de Fin Gras du Mézenc à l'abattoir d'Aubenas © Radio France - Nathalie Rodrigues