Économie – Social

Fini le paiement par carte bleue, place au paiement... par téléphone !

Par Rebecca Gil, France Bleu Gironde lundi 19 octobre 2015 à 19:08

Mehdi Bezzouine, démonstrateur à Orange
Mehdi Bezzouine, démonstrateur à Orange © Radio France - Rebecca Gil

On connaissait le paiement sans contact via la carte bleue, désormais il existe le paiement sans contact par téléphone. C'est l'opérateur téléphonique Orange qui se lance le premier en Europe dans ce marché, et conquiert le sud-ouest.

Finie la bonne vieille carte bleue, place au téléphone. Il prend déjà peut-être beaucoup de place justement dans votre vie quotidienne, il en prendra certainement encore plus demain. Orange se sert de cette évolution de nos habitudes pour se lancer dans le sans contact, en partenariat avec Visa. Après Caen, Lille, Nice, Strasbourg et Rennes en 2014, l’opérateur téléphonique se lance à l’assaut de la grande région Limousin Poitou-Charentes Aquitaine. Le service Orange Cash sera disponible chez près de 26 000 commerçants sur la région dont 6 600 en Gironde.

Comment ça marche ?

Ce service prend la forme d’un compte prépayé rechargeable destiné uniquement aux clients Orange, détenteurs d’une carte SIM NFC. Une fois l’application téléchargée, les utilisateurs ont la possibilité de payer de la même manière qu’avec leur carte bleue sans contact chez tous les commerçants acceptant le paiement sans contact.

On doit être en phase avec notre clientèle connectée et suivre le mouvement

— Julien Rouard, directeur de la boulangerie PAUL au centre commercial Auchan Bordeaux Lac

Ce type de paiement séduit les commerçants, c’est le cas de Julien Rouard, directeur de la boulangerie PAUL au centre commercial de Bordeaux Lac. 

Julien Rouard, directeur de la boulangerie PAUL au cc Auchan Bordeaux Lac

« Cela va nous apporter de la fluidité et de la rapidité dans le service, on constate que nos clients ont très souvent le téléphone à la main, cela évite de chercher son portefeuille ou de chercher dans son sac son moyen de paiement. Dans un magasin où l’on reçoit jusqu’à 200 clients par heure, tout gain de temps est primordial. On se posait la question de l’utilité lors du paiement de la carte bleue sans contact, on se rend finalement compte que la moitié de nos clients qui utilisent la carte bleue se servent du sans contact. Je pense que c’est un besoin qui va se créer au fil du temps. On se dirige tout droit vers la suppression du porte-monnaie et du sac à main toujours encombré. Il faut être en phase avec notre clientèle qui est une clientèle connectée, nous devons suivre le mouvement. »

Les clients pour l’instant sceptiques

Même si au-delà de 20 euros, un code secret est réclamé, les clients sont méfiants, notamment en termes de sécurité. Comme beaucoup, Patrick a peur du piratage_ « j’ai vu un reportage sur le piratage de ce système, ça n’a pas l’air fiable. Les gens passent à côté de vous et peuvent reproduire à l’identique votre moyen de paiement, donc je préfère attendre un petit peu… » Cela induit aussi un changement d’habitude que Pascale ne se voit pas adopter: « la carte bleue a une référence bancaire pour moi, le téléphone en revanche pas du tout. Je préfère séparer mon moyen de paiement, et mon téléphone qui me sert à tout sauf à payer dans les magasins. » On pourrait croire que les jeunes sont plus enclins à utiliser ce type de technologie, pas du tout. Eux aussi sont dubitatifs: « moi je trouve ça dangereux, si je perds mon téléphone, ce n’est pas vraiment sécurisé. Je fais d’autant plus attention à ma carte bleue que je range dans mon portefeuille qu’à mon téléphone portable que je glisse parfois dans ma poche. »_

Béatrice et Mégane, peu convaincues par le paiement sans contact sur téléphone - Radio France
Béatrice et Mégane, peu convaincues par le paiement sans contact sur téléphone © Radio France - Rebecca Gil

Seul problème, Apple: les détenteurs d’iphone ne peuvent pas bénéficier de ce service pour le moment. Les dirigeants d’Orange y travaillent pour le moment. En attendant en France, 324 000 points de vente sont équipés de terminal adapté au sans contact, l’an dernier près de 610 000 paiements NFC via des téléphones portables ont été réalisés.

Reportage de Rebecca Gil au centre commercial Auchan Bordeaux Lac