Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Finistère : combien ont coûté les mesures pour le commerce face aux gilets jaunes ?

jeudi 10 janvier 2019 à 19:31 Par Léo Rozé, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Armorique

En décembre, plusieurs villes bretonnes ont opté pour la gratuité des parkings ou des transports. Le but était d'attirer en centre-ville pour tenter d'aider les commerçants, en pleine période des fêtes, avec des manifestations tous les samedis. Des décisions qui ont eu un coût.

Brest, Quimper et Morlaix avaient pris des mesures pour la gratuité du stationnement en décembre.
Brest, Quimper et Morlaix avaient pris des mesures pour la gratuité du stationnement en décembre. © Maxppp - Sebastien JARRY

Brest, France

A Brest, la métropole a rendu les transports gratuits pendant les deux week-end avant Noël et le lundi 24 décembre. C'est la mesure qui a coûté le plus chère à la collectivité brestoise : 120 000 euros.  

Coût total à Brest : 175 000 euros

Il faut ajouter à cela les 15 000 heures de parking offertes aux clients des commerces, via des jetons de stationnement : 20 000 euros. Une campagne de communication a également été financée pour soutenir le commerce local : 35 000 euros. 

Au total, Brest métropole estime donc à environ 175 000 euros le coût de ces différentes mesures.  

Des pertes aussi à Quimper et Morlaix

A Quimper, la mairie avait opté pour la gratuité du stationnement, l'après-midi. Ça représente une perte de chiffres d'affaires d'environ 60 000 euros

La ville de Morlaix avait aussi choisi de ne pas faire payer les parkings du centre ville pendant 10 jours, avant Noël. Le manque à gagner pour la collectivité est de 20 000 euros.