Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Le cours du pétrole flambe, les commandes de fioul affluent en Bretagne

Le cours du pétrole a pris 10% en quelques heures dans les bourses asiatiques. Le prix du fioul augmente depuis le début du mois, et les revendeurs croulent sous les commandes.

Livraison de fioul domestique chez un particulier
Livraison de fioul domestique chez un particulier © Maxppp - Claude Prigent

Pont-Croix, France

Le carnet de commande de fioul de Jean-Jacques Kerouedan est rempli sur plus de trois pages. En temps normal, il en remplit à peine une par jour. En ce moment, les gens ne font qu'appeler ce revendeur de fioul de Pont-Croix dans le sud Finistère qui peine à assurer les livraisons. Depuis le début du mois de septembre, le prix du fioul a augmenté, avoisinant les 95 centimes d'euros le litre. "Un bon prix, c'est aux alentours de 85 centimes. Quand on frôle un euro le litre, ça devient très cher. On se situe en ce moment dans une fourchette haute", affirme celui qui est aussi Président des revendeurs de fioul du Finistère. 

Et ça pourrait ne pas s'arranger. Le cours du pétrole flambe dans les bourses asiatiques : +10 % en quelques heures ce lundi matin. En cause ? Des attaques contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, la production a été réduite de moitié. 

Mais Jean-Jacques Kerdouan a déjà enregistré une forte augmentation des commandes. Cette fois, une livraison de 576 litres de fioul pour 564 euros chez un particulier : "ça n'est pas forcément le signe qu'il faut se précipiter pour acheter son fioul", rassure Jean-Jacques Kérouedan. "Les prix du fioul sont très volatiles, très instables, ça peut être cher cette semaine et dégringoler la semaine d'après," assure-t-il, "il n'y a pas de moment propice pour acheter son fioul, ni de quoi s'affoler en ce moment."

Choix de la station

France Bleu