Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Foie gras : les coûts de production en hausse, les producteurs veulent partager la facture

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Loire Océan
France

Le prix d'achat du foie gras pourrait augmenter. C'est ce que souhaite en tout cas, ce vendredi 23 avril, le Cifog (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) qui assure que les coûts de productions ont explosé en quelques mois.

Presque la moitié des producteurs de foie gras ont été stoppés net par l'influenza aviaire.
Presque la moitié des producteurs de foie gras ont été stoppés net par l'influenza aviaire. © Maxppp - Richard Villalon

En quelques mois, depuis décembre, les coûts de productions auraient augmenté de 10% selon le président du Cifog (Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras) et directeur général de la coopérative Val de Sèvre Foie Gras (Vendée), Michel Fruchet. Le Comité demande, ce vendredi 23 avril, que cette augmentation soit répercutée sur les prix de vente aux clients.

Hausse des coûts et influenza aviaire

Ce qui inquiète les producteurs, c'est surtout la hausse rapide et importante du prix des aliments (maïs, blé, protéagineux) : plus de 20% en trois mois selon le Cifog. "Ce phénomène est d'autant plus inquiétant que plusieurs membres du Gouvernement ont confirmé que cette tendance devrait s'installer dans le temps", poursuit-il, dans un communiqué.

"Nous demandons aux clients [grande distribution, restauration] de prendre en compte cette hausse, affirme Michel Fruchet, car nous la répercutons systématiquement aux producteurs. Il faut que cela monte à tous les échelons, jusqu'à l'étale."

"Il n'y a pas de raison que l'on applique cette augmentation uniquement à la production"

À l’augmentation des coûts de productions ces derniers mois, s'ajoutent l'épisode de l'influenza aviaire qui a "mis à l'arrêt près de 50% de la production française de canard gras, entraînant de nombreux surcoûts et pertes financières à tous les niveaux de la filière", selon le Cifog.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess