Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Foire de Dijon 2019 : une fréquentation stable pour cette 89e édition

-
Par , France Bleu Bourgogne

La 89e édition de la Foire internationale et gastronomique de Dijon ferme ses portes ce lundi 11 novembre. Selon ses organisateurs, la fréquentation est stable comparée à celle de l'an dernier où 160 000 visiteurs ont arpenté les allées du parc des expos. Mais, les acheteurs ont été plus hésitants.

La fréquentation devrait être stable par rapport à l'année dernière selon les premières estimations des organisateurs.
La fréquentation devrait être stable par rapport à l'année dernière selon les premières estimations des organisateurs. © Radio France - Bradley De Souza

Dijon, France

"Ce n'est pas la foire des records mais on est stable comparée à celle de l'an dernier", commente François Coutet, directeur du développement et de la communication du parc des expos à Dijon. Une 89e édition marquée par un invité d'honneur : l'Inde. Mais les exposants ont tout de même souligné un problème. Même si la fréquentation ne semble pas avoir baissé d'une année sur l'autre, les acheteurs ont été un peu plus timorés cette année.

"Il y avait des promeneurs mais peu d'acheteurs"

Au premier étage du parc des expos, Edith, vendeuse d'écharpes et de foulards dresse le constat de ces 12 jours de foire (en 2018, la foire avait duré 11 jours, ndlr). "Au début, nous n'avions pas beaucoup de monde puis on a bien travaillé le 1er novembre" raconte-t-elle avant d'ajouter "La semaine il y avait des promeneurs mais peu d'acheteurs. De manière générale, je pense que vu le contexte économique, les gens ont été plus réticents".

Comme Edith, d'autres exposants sont équanimes sur cette édition de la Foire. "Je peux d'ores-et-déjà vous dire que sur n-1, donc comparé à l'an dernier, je suis en baisse. Pour moi, la fréquentation de la Foire de Dijon mais plus globalement de l'ensemble des Foires est en baisse",  relate Michel, un vendeur de ceintures.

"Ce n'est pas la foire des records mais on est stable sur la fréquentation par rapport à l'an dernier." - François Coutet, directeur du développement et de la communication du parc des expos à Dijon

Les constats des commerçants ont aussi été relevés par les organisateurs de la Foire. "On ne peut pas nier qu'il y a deux éléments à prendre en compte, le premier c'est qu'internet impacte les foires. En un clic vous pouvez avoir accès à un catalogue et être livré en quelques jours mais aussi on ne peut pas nier qu'il y a un comportement prudent des consommateurs qui font leurs petites enquêtes sur les produits qu'ils veulent acheter. Ils sont prudents sur leur pouvoir d'achat", observe François Coutet.

Cependant, les visiteurs ont répondu présents notamment pour la partie gastronomie. "C'est souvent ce qui marche le plus pendant les foires", reconnait François Coutet. Et attendant les chiffres définitifs de la fréquentation, la Foire de Dijon "maintient son rang de 5e foire de France", assure Nadine Banzin, directrice de Dijon Congrexpo.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu