Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Foire des Hérolles : quelques producteurs de volailles présents malgré la grippe aviaire

-
Par , France Bleu Poitou

Ce 28 février, pour la toute la première fois, la foire des Hérolles a eu lieu un dimanche. Quelques milliers de personnes sont venues voir les étales, dont celles du marché avicole. À cause de la crise sanitaire et de la grippe aviaire, seulement quelques producteurs ont pu être présents.

La foire des Herolles a attiré du monde malgré la crise sanitaire et la grippe aviaire.
La foire des Herolles a attiré du monde malgré la crise sanitaire et la grippe aviaire. © Radio France - Thibault Lecoq

La foire des Hérolles est une institution tous les 29 du mois. Février n'ayant que 28 jours, elle s'est tenu un dimanche ce 28 février. D'après les organisateurs entre 3 et 5 000 personnes sont venues déambuler dans les allées de la foire. Elles sont aussi venues voir les éleveurs de volailles. Ils ont pu venir malgré la crise sanitaire et la grippe aviaire.

Ils sont seulement cinq professionnels à vendre des volailles. En temps normal, ils sont plus nombreux et les particuliers peuvent aussi vendre leurs poulets, poules et autres oiseaux. Les producteurs ont mis en place des gestes barrières pour éviter tout risque de contamination à la grippe aviaire. Ils sont espacés de plusieurs mètres et ne peuvent pas sortir leurs volatiles. La vente se fait dans le camion. "On ne présente pas comme habituellement à l'extérieur", explique Joël Morin, producteur dans les deux Sèvres.

C'est une difficulté pour nous pour travailler." Joël Morin, producteur. 

Ce sont des conditions de travail dégradées selon lui. "C'est une difficulté pour nous pour travailler. On a l'habitude d'être à l'extérieur, c'est quand même beaucoup plus simple", précise-t-il.

Pas de palmipèdes

Autre restriction : les éleveurs ne peuvent pas vendre de palmipèdes donc pas de canard ou d'oie. Il y a quand même une demande pour acheter des poules. "Depuis le confinement, on a retrouvé une sensation que les gens voulaient soient élever leurs volatiles, soit leurs poules pondeuses. On a fait une progression en poule pondeuse qui est importante", témoigne Thierry Thomazeau, salarié chez Naudain volaille dans les Deux-Sèvres. Le chiffre d'affaires baisse, mais ce marché le retient un peu.

Même s'il y a ces contraintes, pour l'un des producteurs présents, économiquement ça reste intéressant de venir à la foire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess