Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fonderie de Bretagne : le pays de Lorient craint de perdre un poids-lourd de l'économie

Les 385 salariés de la Fonderie de Bretagne à Caudan sont dans l’attente d’un CSE mercredi en sous-préfecture de Lorient. Ils sont une dizaine à bloquer l'usine depuis lundi matin. L’usine, qui fabrique des pièces automobiles pour Renault, BMW, Nissan et Mercedes, est à l’arrêt.

Manifestation devant la Fonderie de Bretagne
Manifestation devant la Fonderie de Bretagne © Maxppp - Thierry Creux

Les 385 salariés de la Fonderie de Bretagne à Caudan dans l’attente inquiète d’un CSE mercredi en sous-préfecture de Lorient, ils sont une dizaine à bloquer l'usine depuis lundi matin. L’usine, qui fabrique des pièces automobiles pour Renault, BMW, Nissan et Mercedes, est à l’arrêt. Quatre sites de Renault sont menacés de fermeture en France dont l’usine morbihannaise, et le ministre de l’économie, Bruno Le Maire a prévenu : "L’Etat ne s’y opposera pas".

Début de mandat musclé pour le maire élu samedi, Fabrice Vély (SE) : "Nous sommes allés à la rencontre des salariés avec mon adjoint hier matin. Pour l'instant, _nous avons très peu d'infos_, seulement celles du Canard Enchaîné et d'un journal économique mais nous n'avons rien d'officiel. Pas de confirmation, ni d'infirmation. Et des déclarations gouvernementales très inquiétantes hier qui ont douché les espoirs."

La Fonderie de Bretagne est un très gros acteur économique sur la commune, si on compte les sous-traitants et les emplois indirects.

"C'est une _entreprise qui rayonne au niveau du pays de Lorient_. Donc c'est un poids-lourd dans le secteur et à ce titre son activité génère de la richesse avec 13 millions de masse salariale injectée dans l'économie locale." Le maire craint de voir des salariés qualifiés se muer en chômeurs de longue durée : "Il y a des métiers et des savoir-faire que l'on ne trouvera pas ailleurs."

Les maires de Lorient Agglomération, sous la plume de Norbert Métairie appellent l'Etat à contraindre Renault - le propriétaire - à prendre des engagements sur le maintien de l'emploi. L'Etat est actionnaire de Renault à hauteur de 15 %. Plus difficile pour le maire de Caudan : "Pour moi maire de Caudan, c'est difficile d'interpeller le ministre de l'économie mais il faut une mobilisation commune avec les maires de l'agglomération, les députés (qui peuvent alerter Jean-Yves Le Drian notamment). Le président de la région a également pris contact avec le ministre de l'économie. Ça s'active mais c'est pas simple car on a bien compris que la décision se trouve au niveau national, pas local. On a bien compris que ce n'est pas seulement le sort d'une entreprise de Caudan mais tout le pays de Lorient qui est en jeu."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess