Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Fonderies du Poitou : la demande de reconnaissance du site comme amianté rejetée

-
Par , France Bleu Poitou

La cour d'appel administrative de Bordeaux a rejeté la demande de l'association des Fonderies du Poitou de reconnaître le site comme amianté. Déception et incompréhension du côté des représentants.

Une petite centaine d'anciens salariés ont obtenu le statut de maladie professionnelle à cause de l'amiante.
Une petite centaine d'anciens salariés ont obtenu le statut de maladie professionnelle à cause de l'amiante. © Radio France

Ingrandes, France

Nouveau coup de massue pour l'association des Fonderies du Poitou : la cour d'appel administrative de Bordeaux a rejeté sa demande de reconnaître le site comme amianté. 

93 salariés ont obtenu le statut de maladie professionnelle

Le tribunal administratif de Poitiers avait déjà rejeté la demande en mai 2018, la cour d'appel administrative de Bordeaux confirme le rejet. L'exposition a pourtant eu lieu 1982 à 1996, date à laquelle une loi interdit l'amiante. Par ailleurs, 93 anciens salariés ont obtenu le statut de maladie professionnelle à cause justement de l'amiante. Une quinzaine d'autres cas sont à l'étude. 

Cette reconnaissance aurait permis d'obtenir retraite anticipée à 55 ans au lieu de 60 ans. "On le vit très mal" déclare Eric Lemer, le vice président de l'association. "On sait très bien qu'aux Fonderies du Poitou, on ne sera pas des centenaires". L'Afpa 86 envisage de se pourvoir en cassation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu