Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Les Fonderies du Poitou en danger

Fonderies du Poitou : le repreneur choisi par la justice aura la jouissance de l'entreprise dès le 15 avril

jeudi 28 mars 2019 à 15:45 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Dernière ligne droite pour les fonderies du Poitou à Ingrandes sur Vienne : les décisions de justice ont été reportées au 9 avril pour la fonte, et au 10 avril pour l'alu. A l’issue de ce jugement, le repreneur aura la jouissance de l’entreprise au 15 avril.

Illustration
Illustration © Maxppp - Maxppp

Ingrandes-sur-Vienne, Ingrandes, France

Cette fois, il n'y aura pas d'échappatoire ! La décision sur l'avenir des Fonderies du Poitou tombera le 9 avril pour la Fonte, et le 10 avril pour l'Alu. C'est ce qu'annoncent les syndicats des usines jumelles d'Ingrandes sur Vienne, près de Châtellerault. A l'issue de ce jugement, le repreneur aura la jouissance des entreprises au 15 avril. Renault, pour sa part, s'engage à soutenir le paiement des salaires jusqu'à la mi-avril.

Liberty house prévoit de reprendre 81% des effectifs

En attendant l'échéance cruciale, la CGT réclame la présence de l'administrateur judiciaire sur les deux sites pour qu'il informe les salariés des évolutions des dossiers. A ce jour, l'offre de liberty House, candidat à la reprise, prévoit de supprimer 37 postes dans les ateliers de la Fonderie Fonte, 20 autres en maintenance-magasinage pièces, ainsi que 19 dans les bureaux. Ce qui fait  326 effectifs repris sur les 402,  et 76 non repris.