Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : Les Fonderies du Poitou en danger

Fonderies du Poitou : Les syndicats en discussion avec le repreneur potentiel

-
Par , France Bleu Poitou

Après Renault, les syndicats ont rencontré la direction de Liberty ce vendredi pour discuter des modalités de reprise. L'objectif pour la CGT et la CFE CGC c'est de convaincre le repreneur potentiel de conserver le plus de salariés possible.

Liberty est l'un des deux repreneurs encore en course pour les Fonderies du Poitou.
Liberty est l'un des deux repreneurs encore en course pour les Fonderies du Poitou. © Radio France - Charlotte Jousserand

Ingrandes, France

Nouvelle journée marathon de négociation pour les syndicats de la Fonderie Alu et de la Fonderie Fonte. Après avoir rencontré et négocié avec Renault, le principal client des usines d'Ingrandes, les syndicats ont rencontré ce vendredi la direction de Liberty. 

Le groupe britannique est l'un des deux repreneurs potentiels du site, mais le seul qui s'intéresse à la situation des Fonderies. Les tribunaux de commerce, celui de Lyon et celui de Poitiers, doivent rendre leur décision le mercredi 27 et le jeudi 28 mars prochain

A LIRE - Le tribunal de commerce rendra sa décision le 27 mars sur l'avenir de Saint-Jean-Industries

Discussions serrées pour sauvegarder l'emploi

La CGT et la CFE-CGC veulent convaincre Liberty de reprendre le plus de salariés possible. Pour le moment, ce vendredi matin, Liberty proposait de reprendre les deux sites mais ils comptent licencier 92 personnes à la Fonderie Fonte, et 54 personnes à la Fonderie Alu

Le groupe britannique doit proposer une nouvelle offre ce lundi 25 mars, deux jours avant la première audience devant le tribunal de commerce de Lyon pour l'avenir de Saint-Jean-Industries. 

Une prime supra-légale de 25.000 euros négociée avec Renault

Ce jeudi 21 mars, après 7 heures de négociations, les syndicats ont réussi à obtenir de Renault, une prime supra-légale de 25.000 euros pour chaque salarié qui part volontairement de l'entreprise. Un montant insuffisant à la fois pour les syndicats mais aussi pour les salariés réunis ce vendredi matin devant les Fonderies du Poitou qui espéraient le double. 

A LIRE - Journée de négociation entre Renault et les syndicats des Fonderies du Poitou

Edwige travaille à la Fonderie Alu depuis un an en CDI. Pour cette jeune maman, ce montant "ce n'est pas assez, pour moi ce n'est pas assez quand on a une famille et une maison à rembourser". La jeune femme veut "se battre jusqu'au bout" pour défendre son poste et ceux de ses collègues. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu