Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fonderies du Poitou : trois activités de reconversion en discussion à la Fonderie Fonte

-
Par , France Bleu Poitou

Le cabinet d'expertise chargé d'étudier la reconversion de la Fonderie fonte a rendu ses conclusions la semaine dernière. Les salariés sont invités à se positionner sur les trois activités suggérées pour sauver les emplois.

Les Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne. Image d'archive.
Les Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne. Image d'archive. © Radio France - Jules Brelaz

La Fonderie Fonte va-t-elle pouvoir se relever et conserver les 315 emplois menacés ? En tout cas, le cabinet d'expertise mandaté en juin par le propriétaire des Fonderies, Liberty House, a rendu ses conclusions. Et il a proposé à la direction trois activités de reconversion pour la fonte. L'usine est en grande difficulté depuis la baisse drastique des commandes de Renault, son seul client. 

Téléphones, voitures et châssis automobiles

Selon la CGT, trois activités ont été conseillées par le cabine d'expertise : l'entretien de téléphones de deuxième main, la remise en état de véhicules d'occasion et la fabrication de châssis automobiles tout aluminium. Ce dernier développement permettrait de conserver une activité fonte, davantage orientée vers l'alu. Ces activités permettraient de conserver respectivement environ 80, 100 et 150 emplois. Par ailleurs, l'entreprise doit décider si elle conserve ou non la fabrication de carters en fonte. 

La CGT appelle au débrayage jeudi 30 juillet à partir de 12h15 pour permettre aux salariés de faire remonter leurs questions. 

"On est tous prêts à faire autre chose"

Les salariés devraient recevoir d'ici la fin de la semaine un courrier les informant des conclusions du cabinet, et leur demandant leur avis sur ces potentielles orientations de l'activité. Une "démarche saugrenue" selon Thierry Waye, délégué CGT à la Fonte. 

On est bien conscients que le marché automobile est fragile, et celui de la fonderie aussi. On est tous prêts à faire autre chose, quel qu'en soit le prix, et quel que soit le temps du développement. Encore faut-il qu'il y ait quelques garanties derrière pour qu'on puisse dire qu'on a un avenir serein. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess