Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Économie – Social

Foot : liquidation judiciaire sans poursuite d'activité pour Évian-Thonon-Gaillard

mardi 6 décembre 2016 à 17:57 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le tribunal de commerce de Thonon-les-Bains a prononcé ce mardi la liquidation judiciaire d'Evian-Thonon-Gaillard, sans poursuite d'activité. L'association qui regroupe les écoles de foot n'a pu être sauvée.

Les actifs du centre d'entrainement de Blonay vont être mis en vente
Les actifs du centre d'entrainement de Blonay vont être mis en vente © Maxppp - Greg Yetchmeniza

Cette fois c'est bien la fin ! La fin d'une des plus éphémères histoires du football français. Le tribunal de commerce de Thonon-les-Bains a prononcé mardi la liquidation judiciaire d'Evian-Thonon-Gaillard, sans poursuite d'activité. Depuis sa double relégation en Ligue 2 puis en National, le club croule sous les dettes et aucune solution de reprise n'a pu être trouvée. Relégué administrativement en National l'été dernier, puis placé en redressement judiciaire, le club sera donc passé de la Ligue 1 au néant en dix-huit mois seulement. Une chute encore plus spectaculaire que l'ascension qui avait mené le club haut-savoyard du championnat de France amateur (CFA) à l'élite du football hexagonal en quatre ans.

L'association également liquidée

Après la saga sportive, marquée notamment par une finale de coupe de France en 2013, c'est le feuilleton judiciaire qui a pris fin. Avec un passif estimé à plusieurs millions d'euros, il n'y avait aucun espoir de sauver la SASP, la section professionnelle. L'enjeu depuis le placement en redressement judiciaire était uniquement de sauver la structure amateure, qui regroupe environ 400 jeunes dans les écoles de foot. Un projet de reprise a été étudié mais les garanties financières ont été jugées insuffisantes.

Les huit derniers salariés licenciés

Conséquence de la liquidation judiciaire, huit encadrants, les derniers salariés du club, vont être licenciés avant la fin de l'année. Les actifs du centre d'entrainement de Blonay vont être mis en vente. Quand à la trentaine de jeunes espoirs hébergés à Blonay dans le désormais ex-centre de formation, pour l'instant c'est le flou. Le liquidateur fait savoir qu'il recherche une solution. Un transfert dans les internats des communes voisines fait partie des pistes envisagées.